Le Canada répond à l'appel du Programme alimentaire mondial pour les pays d'Afrique subsaharienne - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 21/09/2009 à 22h32 par Jacques.


LE CANADA RÉPOND À L'APPEL DU PROGRAMME ALIMENTAIRE MONDIAL POUR LES PAYS D'AFRIQUE SUBSAHARIENNE

  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Le Canada répond à l'appel du Programme alimentaire mondial pour les pays d'Afrique subsaharienne

Information sélectionnée par Jacques

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 21 sept. 2009) - L'honorable Beverley J. Oda, ministre de la Coopération internationale, a annoncé aujourd'hui que le Canada versera 30 millions de dollars au Programme alimentaire mondial afin d'aider les populations accablées par la sécheresse en Ethiopie, au Kenya, en Somalie et en Ouganda.

"La sécheresse qui frappe ces pays les place dans une situation critique, et le Canada agit sans tarder pour aider le Programme alimentaire mondial à répondre aux besoins alimentaires et nutritionnels urgents de leurs populations, a déclaré la ministre Oda. Notre gouvernement a fait de la sécurité alimentaire en Afrique et ailleurs une de ses grandes priorités."

Les activités du Programme alimentaire mondial en Ethiopie, au Kenya, en Somalie et en Ouganda aident à répondre aux besoins d'environ 17 millions de personnes, y compris des personnes déplacées dans leur propre pays, des réfugiés, des personnes qui reviennent chez elles, des femmes et des enfants, dont la sécurité alimentaire est encore plus menacée par la sécheresse grave qui sévit dans cette partie du monde.

Le Programme alimentaire mondial souligne à quel point ces activités importent pour répondre aux besoins alimentaires essentiels de ces populations. Des taux de malnutrition extrêmement élevés et dépassant 20 p. 100 sont signalés dans les secteurs de l'Afrique subsaharienne touchés par la sécheresse, ce qui témoigne de la gravité de la crise.

A l'heure actuelle, le Canada est le troisième plus important donateur au Programme alimentaire mondial. Cette année, il a doublé son aide à l'Afrique par rapport aux niveaux de 2003-2004, devançant d'un an l'engagement qu'il avait pris à cet égard envers le G8.

FICHE D'INFORMATION

APPUI DU CANADA AU PROGRAMME ALIMENTAIRE MONDIAL POUR L'AFRIQUE SUBSAHARIENNE

Quatre pays d'Afrique subsaharienne bénéficieront d'une contribution de 30 millions de dollars versée par le Canada au Programme alimentaire mondial.

Ethiopie : 10 millions de dollars

Environ 80 p. 100 des 77 millions d'Ethiopiens vivent dans les régions rurales, où l'on estime que la moitié des terres sont dégradées, et plus de 12,5 millions de personnes sont affligées par la sécheresse. La contribution du Canada au Programme alimentaire mondial aidera ce dernier à porter secours à plus de huit millions d'Ethiopiens affamés et souffrant de carences alimentaires, grâce à des dons d'aliments et à un soutien nutritionnel. Ces mesures réduiront la vulnérabilité des populations et aideront les personnes sans sécurité alimentaire à investir dans des moyens de subsistance plus durables.

Kenya : 10 millions de dollars

La saison des petites pluies n'ayant pas duré pendant le dernier trimestre de 2008, les récoltes ont été très mauvaises dans les régions arides et semi-arides du Kenya, déjà affligées par la sécheresse. La contribution du Canada au Programme alimentaire mondial profitera à près de quatre millions de personnes vulnérables, y compris des réfugiés somaliens et soudanais présents au Kenya. Le Programme distribuera des aliments et mettra en place des programmes d'échange de vivres contre des actifs, d'alimentation d'urgence dans les écoles, de nutrition complémentaire et de soins de santé pour les mères et leurs enfants.

Somalie : 7 millions de dollars

La Somalie fait face à une crise alimentaire sans précédent dans les campagnes et les villes, les besoins en aide alimentaire ayant augmenté de 75 p. 100 depuis 2008. En Somalie, un enfant sur six souffre de carences alimentaires. La contribution du Canada au Programme alimentaire mondial profitera à près de quatre millions de Somaliens affamés et touchés par des carences alimentaires; cette aide prendra la forme d'un soutien nutritionnel d'urgence et de distribution de nourriture. Ces mesures aideront à réduire la malnutrition aiguë chez les enfants de moins de cinq ans et à améliorer l'alimentation des ménages et des collectivités.

Ouganda : 3 millions de dollars

La province du Karamoja, dans le nord-est de l'Ouganda, fait face à une grave crise humanitaire par suite d'une sécheresse qui, selon les estimations, a réduit la production agricole à 30 p. 100 de ce qu'elle devrait être. Les taux de malnutrition aiguë dans l'ensemble de la région confinent aux niveaux d'urgence. La contribution du Canada profitera à près d'un million de personnes affligées par une insécurité alimentaire grave dans le nord-est du pays. On fournira une aide alimentaire ciblée, et le Programme alimentaire mondial mettra en oeuvre des programmes connexes axés sur la réduction de la malnutrition aiguë.