Plus aucun doute : les masques sont désormais gratuits !

LE CALVAIRE DES VACHES LAITIERES... - Demain l'Homme

Accueil

Cette actualité a été publiée le 11/08/2009 à 16h16 par Isabelle.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager par mail
LE CALVAIRE DES VACHES LAITIERES...

Information sélectionnée par Isabelle

Les vaches sont des êtres sensibles, qui ressentent des émotions riches et variées, et qui en liberté jouent, nouent des amitiés, et ont un lien maternel très fort avec leurs petits...

Mais dans l'industrie laitière, plus de 70% des vaches laitières subissent l'inhumanité de l'élevage industriel : entassées dans des hangars, elles sont traitées pendant toute leur (courte) vie comme de véritables machines à lait...

- Grossesses forcées : Pour fournir du lait, la vache doit être soumise à une grossesse chaque année (qui dure 9 mois, comme pour les humains).

Elle est donc engrossée de force dès l'âge de 15 mois (c'est encore un bébé !), et sera à nouveau fécondée 3 mois après chaque vêlage, par insémination artificielle dans la majorité des cas, ce qui constitue un véritable viol pour la vache ainsi (mal) traitée.

- Traite intensive : Elle sera ensuite soumise à la traite, par une machine, même pendant sa grossesse, ce qui est exténuant pour son pauvre corps, dont les besoins vitaux ne sont absolument pas respectés !

Toujours attachée dans une stalle où elle peut à peine bouger, la vache ne voit jamais les verts pâturages ou le soleil !

Ce système affolant de productivisme intensif va soutirer à la vache près de 10 000 litres de lait par an (dans les années 80, c'était déjà 6 000 litres...), grâce à des hormones et autres traitements chimiques favorisant un rendement toujours plus important, et toujours au détriment de ces êtres sensibles !!

- Souffrances physiques et émotionnelles : La traite intensive et le confinement génèrent de nombreuses souffrances physiques (enflure du pis et infections très douloureuses, ce qui n'empêche pas l'éleveur de continuer à la soumettre à la traite forcée ; désordres métaboliques dus à une suralimentation ; boitements et déformations des pattes, qui ont du mal à porter ce pauvre corps maltraité...), qui conduisent parfois jusqu'à la mort.

Les souffrances émotionnelles sont tout aussi intenses, non seulement à cause des conditions de vie désespérantes infligées à ces pauvres créatures, mais aussi du fait que leurs veaux, auxquels elles sont profondément attachées, leur sont enlevés dès le premier ou deuxième jour après leur naissance (on entend les vaches meugler pour appeler leurs petits, et les veaux appellent souvent aussi désespérément...)

- Mort : Rapidement épuisée par un tel traitement, notre vache ne sera plus "rentable" dès l'âge de 5 ou 6 ans (dans la nature, elle aurait pu vivre plus de 20 ans...), et sera donc brutalement transportée à l'abattoir, où elle sera tuée, souvent pleine, et la viande obtenue sera transformée en steaks hachés ! (Saviez-vous que 70% de la viande bovine provient des vaches laitières ?!).

Pour lire la suite de cet article, cliquez sur "Lien utile" ci-dessous.

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter Isabelle
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr

Commentaires des internautes

Lire tous les commentaires (3) - Laisser un commentaire sur cette actualité

Commentaire laissé par ZAZA le 12/08/2009 à 17h20

Moi, je ne bois que du lait bio, et en petite quantité, le lait n'étant pas nécessaire aux adultes.
Achetez lait et yaourts bio, et boycottez le reste!

Commentaire laissé par Gérard le 12/08/2009 à 00h28

Pour moi, c'est surtout l'évolution de l'alimentation des vaches qui a multiplié par 2 le lait et divisé par 2 sa durée de vie. Quand elle mange des produits ensilés (au lieu de l'herbe et du foin), la vache devient accroc à sa nourriture, comme l'alcool, et produit plus de lait ...

Commentaire laissé par Amaeta le 11/08/2009 à 18h41

Je fais suivre cet article à tous les buveurs de lait et mangeurs de fromage que je connais! certains auront peut-être le courage de voir la réalité et cesseront de consommer les yeux fermés.