Le calendrier du stockage des déchets nucléaires à Bure remis en question - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 12/02/2014 à 16h44 par Exo007.


LE CALENDRIER DU STOCKAGE DES DÉCHETS NUCLÉAIRES À BURE REMIS EN QUESTION

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Le calendrier du stockage des déchets nucléaires à Bure remis en question

Le Centre Industriel de stockage Géologique à Bure

 

Ce n'est pas un coup d'arrêt, mais un vigoureux coup de semonce. Le calendrier prévu pour la création, à Bure (Meuse), d'un centre d'enfouissement des déchets nucléaires français est trop précipité et ne permet pas de garantir la sûreté de l'installation. Telle est la conclusion de la Commission nationale du débat public (CNDP)

(...)

 

 

Le Centre industriel de stockage géologique (Cigéo) est destiné à enterrer dans une couche d'argilite, à 500 mètres de profondeur, les 80 000 m3 de produits à haute activité ou à vie longue, générés par le parc nucléaire français actuel.

Ils devront y rester confinés pendant des millénaires.

(...)

 

 

DÉLAIS « BEAUCOUP TROP SERRÉS »

L'Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (Andra), maître d'ouvrage, doit déposer en 2015 une demande d'autorisation de création du Cigéo, pour une mise en service en 2025. Des délais « beaucoup trop serrés », selon M. Leyrit.

 

 

« On ne peut pas passer directement du laboratoire à l'exploitation industrielle, sans une phase de démonstration en vraie grandeur », estime-t-il. Il préconise donc « une étape de stockage pilote », afin de « garantir la capacité à maîtriser les risques », en particulier « le risque d'incendie ». Ce n'est qu'ensuite que serait prise la décision d'ouvrir, ou non, le site d'enfouissement.

(...)

 

 

Au-delà du calendrier, la CNDP estime « urgent de restaurer un climat de plus grande confiance entre les citoyens, les experts, le maître d'ouvrage et les pouvoirs publics ». Elle trouve « dommageable l'attribution de marchés publics par l'Andra, en plein débat, comme si tout était déjà décidé ».

« LA VOIX DES CITOYENS DOIT ÊTRE ENTENDUE »

(...)

 

 

« TOUR DE PASSE-PASSE » LÉGISLATIF

En dépit de ce possible report, les « anti-Bure » ne désarment pas. D'autant que le gouvernement prévoit d'inscrire la question des déchets radioactifs et des procédures d'autorisation du Cigéo dans la loi sur la transition énergétique, qui devrait être débattue avant l'été. Dans une lettre ouverte au ministre de l'écologie, Philippe Martin, cinquante-cinq associations dénoncent « un tour de passe-passe » législatif.

 

 

« A-t-on l'intention, s'inquiètent-elles, de glisser très discrètement le feu vert à l'enfouissement des déchets nucléaires les plus dangereux au sein d'une loi généraliste, en grillant les étapes officielles ? » La balle est désormais dans le camp du Parlement.

 

Pour lire la totalité, cliquer ICI

 

Un article de Pierre Le Hir, publié par lemonde.fr et relayé par SOS-planete

 

Sur le même sujet :

Déchets nucléaires

Le nouveau plan de gestion des déchets nucléaires français est finalisé

la gestion des matières et déchets radioactifs

 

Deux nouveaux modules d'actualité : Les JO de Poutine - Méditerranée et gaz sarin

 

 

L'Actualité vraie sur votre mobile du site étrange qui dérange même les anges !

 





Auteur : Pierre Le Hir

Source : www.lemonde.fr