Le bisphénol A transforme les souris mâles en femelles - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 28/06/2011 à 23h06 par Tanka.


LE BISPHÉNOL A TRANSFORME LES SOURIS MÂLES EN FEMELLES

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Le bisphénol A transforme les souris mâles en femelles

 
Selon une étude de chercheurs de l'Université du Missouri, des souris mâles exposées au stade foetal au bisphénol A se comportent davantage comme des femelles.

Le bisphénol A (BPA), substance controversée utilisée entre autre dans les revêtements intérieurs des bouteilles en plastique et des biberons, est lié à une féminisation des souris mâles, selon une étude publiée lundi.

Ces derniers travaux, menés par des chercheurs de l'Université du Missouri, montrent que des souris mâles exposées au stade foetal au BPA se comportent davantage comme des femelles, notamment dans leurs capacités à s'orienter dans leur environnement.

Cette observation conduit les scientifiques à conclure que chez l'homme ce composant chimique pourrait avoir des effets néfastes sur le développement et les traits cognitifs propres à chaque sexe qui sont importants pour la reproduction.

« Les souris de l'expérience exposées au BPA --à des quantités équivalentes, toutes proportions gardées, à celles absorbées par l'homme-- paraissent normales mais elles sont pourtant clairement différentes », explique Cheryl Rosenfeld, professeur adjointe de sciences biomédicales à l'école de médecine vétérinaire de l'Université du Missouri et principal auteur de cette étude.

« Les souris femelles ne veulent pas s'accoupler avec les souris mâles qui ont été exposées au BPA et ces dernières ont les plus grandes difficultés à naviguer spatialement pour trouver des partenaires sexuelles », précise-t-elle.

Cette étude devrait établir les bases pour des recherches futures examinant comment le BPA pourrait affecter différemment les comportements cognitifs des garçons par rapport aux filles, selon les auteurs.

Leur communication paraît dans les Annales de l'Académie nationale américaine des sciences (PNAS) datées du 27 juin au 1er juillet.

Alors que l'Agence américaine des médicaments (Food and Drug Administration) a noté « des inquiétudes » quant aux effets du BPA et que le Canada a été le premier pays au monde à classer ce produit comme toxique, des désaccords subsistent parmi les scientifiques quant aux effets de cette substance chimique sur les animaux et l'homme.

La FDA avait aussi dit début 2010 que dans l'attente des résultats de nouvelles études en cours sur le BPA, elle prenait plusieurs mesures de précaution pour réduire la présence de cette substance dans les produits alimentaires.

Elle avait ainsi soutenu l'initiative déjà prise en 2009 par les industriels américains de ne plus utiliser de BPA dans la fabrication des biberons et des récipients contenant des aliments pour bébés aux Etats-Unis.

La Commission européenne a annoncé le 31 mai bannir les biberons contenant ce composant chimique. Plusieurs pays de l'Union européenne, comme la France, avaient déjà pris une décision en ce sens en 2010.

Le BPA est un composant chimique qui sert à diluer la résine de polyester pour la rendre liquide et faciliter son laminage. Il est présent dans la plupart des bouteilles en plastique rigide, des boîtes de conserve et des cannettes de boisson.
 

Un article publié par Le Soir

 

Vous aimez notre travail ? Alors merci de nous soutenir

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 





Source : www.lesoir.be