Le bisphénol A : pourquoi et comment l'éviter ? - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 06/05/2012 à 00h31 par Tanka.


LE BISPHÉNOL A : POURQUOI ET COMMENT L'ÉVITER ?

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Le bisphénol A : pourquoi et comment l'éviter ?

 
Bouteilles plastiques, tickets de caisse, récipients alimentaires, canettes, jouets... Le bisphénol A est partout autour de nous. L'autorité européenne de sécurité des aliments compte étudier les effets toxiques de ce composé chimique, qui n'en finit plus de faire parler de lui...

Le bisphénol A est une molécule utilisée dans la fabrication de plusieurs résines plastiques. Il est surtout présent à l'intérieur de certaines boîtes de conserve, de récipients alimentaires, et sur les tickets de caisse. En 2008, il est interdit pour la fabrication des biberons au Canada, puis en France deux ans plus tard. On le soupçonne alors d'avoir des effets néfastes sur la santé, même à très faible dose.

Un perturbateur endocrinien

Certaines fonctions de l'organisme, comme la croissance ou le développement, sont contrôlées par des messagers chimiques, que l'on appelle « hormones ». Elles sont secrétées en fonction des besoins de l'organisme, pour modifier le comportement d'un organe. Chaque hormone se lie à un récepteur spécifique, comme chaque clé correspond à une serrure.

Or, les molécules de Bisphénol A imitent une hormone naturelle, et réussissent à se fixer sur leur récepteur cellulaire. Son action est inférieure aux véritables hormones, mais comme il est très présent dans notre environnement (environ 3 millions de tonnes produites chaque année dans le monde), l'effet sur l'organisme est réel.

Le bisphénol A est suspecté d'être impliqué dans plusieurs cancers, dans l'altération de la reproduction, le diabète et l'obésité. Plus grave, il serait responsable de graves perturbations du système endocrinien chez les bébés, à l'origine des pubertés précoces chez les filles et d'une baisse de la fertilité chez les garçons.

Conseils pratiques

Le bisphénol A a la particularité de pouvoir s'extraire des plastiques spontanément pour rentrer en contact avec l'aliment. Cette propriété est multipliée à haute température. Les bouteilles d'eau exposées en plein soleil, les boites hermétiques réchauffées au micro-ondes ou les boîtes de conserves au bain-marie : toutes laissent échapper d'infimes particules qui seront absorbées par les organismes.

Pour éviter cela, il suffit de vérifier vos contenants plastiques. Le symbole « recyclage » est toujours accompagné d'un chiffre. Les numéros 1 (contient des phtalates), 3 et 6 (pouvant relarguer du styrène et du chlorure de vinyle) et 7 (polycarbonate) doivent être évités. Ne gardez que les récipients aux codes suivants: 2 ou HDPE, 4 ou LDPE, et 5 ou PP (polypropylène). Dans tous les cas, il faut s'abstenir de chauffer la nourriture dans des contenants en plastique : gare aux petits pots au bain-marie ou au micro-ondes !

Les tickets de caisse sont de moins en moins fabriqués avec ce composant. Pour s'en assurer, vérifiez bien qu'il porte la mention "garanti sans bisphénol A" au verso.
 

Un article de passeportsante
 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 





Auteur : Passeport sante

Source : www.passeportsante.net