Le biodiesel émettrait plus de CO2 que le diesel classique - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 23/07/2011 à 23h35 par Mich.


LE BIODIESEL ÉMETTRAIT PLUS DE CO2 QUE LE DIESEL CLASSIQUE

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Le biodiesel émettrait plus de CO2 que le diesel classique

 

Dans un rapport publié cette semaine, Greenpeace remet en question les agrocarburants européens. Une étude menée par l'ONG sur les composants des biocarburants et leurs provenances dans neufs pays européens indique qu'en l'état actuel, le biodiesel émet plus de CO2 que le diesel fossile classique.

Avec son biodiesel, la France fait partie des plus mauvais élèves en Europe. Selon Greenpeace, le biodiesel français contiendrait environ 30% de matières premières en provenances de pays topicaux, notamment des huiles de palme et soja.

Jérôme Frignet, chargé de campagne Forêts chez Greenpeace, dénonce la tromperie des propos des acteurs de la filière et du gouvernement français, lorsqu'ils indiquent que les agrocarburants sont produits uniquement par des agriculteurs français.

S'appuyant sur les analyses de 92 échantillons de biodiesel prélevés dans des pompes à essences dans neuf pays d'Europe, Greenpeace dénonce une « fausse bonne idée » pour le climat et l'environnement. Les résultats des analyses indiquent que les 92 échantillons auraient révélées que les biocarburants qu'ils contiennent ont été presque exclusivement produit à l'aide d'huile de soja, de palme et de colza.

Tandis que la Commission européenne a établit un lien entre la déforestation et les cultures de palme, de colza et de soja, c'est une menace directe que font peser les biodiesels actuels sur les écosystèmes forestiers des pays tropicaux.

En partant du constat que la déforestation est à l'origine de 20% des émissions mondiales de gaz à effet de serre, les biodiesels européens auraient un impact plus important sur le climat, que le diesel fossile.

Greenpeace dénonce aussi le manque de viabilité économique de la filière. Depuis 2005, ce serait plusieurs milliards d'euros qui auraient été perdu en subvention. Dans le cadre d'une dynamique européenne, la France a prévu une augmentation de 30% de l'utilisation du biodiesel d'ici à l'horizon 2020.

Avec un tel objectif, la situation tend à s'aggraver selon Greenpeace. Tandis que la polémique sur les liens entre la crise alimentaire mondiale et la production d'agrocarburants s'amplifie, les biocarburants sont maintenant acteurs de la dégradation des espaces naturels tels que les forêts.

 

Un article de Seb, publié par ecologie.tv

 

Vous aimez notre travail ? Alors merci de nous soutenir

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

Merci de transmettre les meilleurs posts sur Facebook et autres réseaux sociaux.

 





Auteur : Seb

Source : www.ecologie.tv