Le biocarburant pèse lourdement sur empreinte eau - L'atelier

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 16/06/2009 à 02h39 par Michel WALTER.


LE BIOCARBURANT PÈSE LOURDEMENT SUR EMPREINTE EAU

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Le biocarburant pèse lourdement sur empreinte eau

Une étude présentée par des chercheurs de l'Université de Twente au Pays-Bas, montre que la quantité d'eau nécessaire pour cultiver la biomasse est nettement supérieure à celle d'autres formes de production d'énergie. Ainsi, un litre de biodiesel fabriqué à partir de cultures à base de colza ou de soja, nécessite en moyenne 14 000 litres d'eau !

L'étude a également révélé que la production d'électricité à partir de la combustion "biomasse" possède une plus faible empreinte sur l'eau que la production de biocarburants (un facteur 2). Cependant, dans ce mode de production, il existe de grandes différences entre les cultures.

Autre constatation. La betterave à sucre possède la plus petite empreinte d'eau. Utilisée dans la fabrication d'éthanol, elle a besoin de 1 400 litres d'eau. En revanche, la canne à sucre a besoin de 2 500 litres d'eau pour produire un litre d'éthanol. Autre exemple, le Jatropha bien que possédant un excellent rendement énergétique a besoin d'une plus grande quantité d'eau, avec 20 000 litres d'eau, pour un litre de biodiesel.

En corrélant la consommation d'eau d'une culture spécifique à un endroit géographique et aux données climatiques, les chercheurs ont indiqué être en mesure de sélectionner la région la plus appropriée à sa production. Cette approche permettrait d'éviter de compromettre la production alimentaire dans certaines régions du globe subissant des problèmes d'approvisionnement en eau.

Les chercheurs se sont basés sur l'empreinte d'eau provenant de treize cultures différentes. Par empreinte, il faut entendre le volume d'eau - irrigation & pluie - requis par gigajoule de production d'énergie.

Les résultats sont publiés dans l'édition PNAS (Proceedings of the National Academy of Sciences) du 2 Juin 2009.