Le bio ne fait plus recette - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 22/01/2010 à 22h19 par Michel95.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Le bio ne fait plus recette

Information recueillie par Michel95

L'Amérique latine produit 75 % du café bio de la planète.

Mais les retombées économiques ne sont pas au rendez-vous.

La culture traditionnelle revient, comme le raconte The Christian Science Monitor.

Quelque 200 tonnes de café bio dorment dans un entrepôt de Guatemala Ciudad, empilées en sacs de 60 kilos.

Cela a beau être l'un des meilleurs cafés du monde, Gerardo de León n'arrive pas à le vendre.

“Il est de très haute qualité, et en plus c'est du bio”, explique le directeur de la FEDECOCAGUA, la plus grande coopérative guatémaltèque, qui regroupe 20 000 exploitants.

“Mais, en ce moment, les torréfacteurs ne veulent pas payer plus.”

M. de León demande 1,40 euro pour 500 grammes de café vert (non brûlé), soit environ 34 centimes de plus que le cours du jour.

Mais il dit qu'il va bientôt devoir le vendre au prix du café ordinaire.

C'est la raison pour laquelle de nombreux exploitants d'Amérique centrale commencent à renoncer au café bio : ils n'en obtiennent plus de prix préférentiels.

Depuis le Mexique jusqu'au Costa Rica, au moins 10 % des cultivateurs sont revenus à la culture traditionnelle, retrouvant pesticides et engrais chimiques pour accroître la production.

Bien que le bio rapporte encore jusqu'à 25 % de plus que le café classique, cette marge ne suffit pas à couvrir les coûts de production plus élevés ni à compenser les rendements plus faibles.

Les coûts des certifications bio, des composts et des pertes dues aux parasites et à d'autres facteurs sont tels que le bio revient environ 15 % plus cher à produire que les cultures traditionnelles.

L'utilisation d'engrais chimiques permet aux agriculteurs de produire environ 880 kilos de café à l'hectare, contre 520 kilos pour la même superficie dans une exploitation bio.

Dans la mesure où les prix du café sont repartis à la hausse après la baisse des cours au milieu des années 1990, les producteurs n'ont plus guère de raisons financières de continuer à cultiver des graines bio.

.../...

Source : Courrier International.com

Pour lire la suite de cet article, cliquer sur "Lien utile"

 

Pour en savoir plus sur la situation planétaire

 

........

 

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter Michel95
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr