Le bio connaît un essor sans précédent en France - L'atelier

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 02/10/2010 à 21h52 par Jacques.


LE BIO CONNAÎT UN ESSOR SANS PRÉCÉDENT EN FRANCE

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre

Pour l'Agence Bio, qui a dévoilé hier les chiffres clés de l'agriculture biologique en France, "la dynamique de développement de la bio s'amplifie et la structuration des filières est en marche".

Côté production, 3 769 nouvelles exploitations se sont engagées en bio en 2009, soit plus de 300 en moyenne chaque mois. Les premières données 2010 sur les conversions confirment cette importante progression : au cours des 7 premiers mois de 2010, on a compté 2 948 exploitations bio supplémentaires, portant leur nombre total à 19 594 fin juillet.

Côté consommation, la valeur des ventes des produits alimentaires issus de l'agriculture biologique est estimée à 3 milliards d'euros pour 2009, soit un quasi doublement par rapport à 2005 (1,6 milliard d'euros) et une augmentation de 400 millions d'euros par rapport à 2008.

Dans ce contexte de croissance, les actions de structuration des filières bio ont pris un nouvel élan sur tout le territoire. L'ensemble des filières est concerné par ces initiatives visant à mettre en adéquation de façon durable besoins du marché et production biologique.

La structuration est en effet un élément essentiel pour que la dynamique de la demande se traduise par une réponse organisée de la production.

PRODUCTION BIO : LA DYNAMIQUE DE DÉVELOPPEMENT S'AMPLIFIE EN 2010

Clairement reprise en 2008, la dynamique de développement de l'agriculture biologique en France s'est confirmée dès les premiers mois de 2009. Elle s'amplifie en 2010.

En 2009 par rapport à 2008, le rythme d'engagement de nouveaux producteurs bio a plus que doublé. Au total, fin 2009, 16 446 producteurs cultivaient selon le mode de production biologique en France, alors qu'ils étaient 13 298 fin 2008. Le nombre a donc augmenté de 23,7% en un an. Ainsi, fin 2009, la part des exploitations bio dans le total des exploitations au plan national a été estimée à 3,14%.

2010 : un rythme de croissance supérieur à celui de 2009

Au cours des 7 premiers mois de 2010, 3 345 exploitations nouvellement engagées dans le mode de production biologique ont été enregistrées ainsi que 397 cessations d'activité.

Il en est résulté du 1er janvier au 31 juillet 2010, 2 948 exploitations bio supplémentaires, portant le nombre total à 19 594 fin juillet. Le rythme de croissance en 2010 est supérieur de 30% à la même période en 2009.

Au total, fin 2009, les surfaces bio atteignaient 677 513 hectares (+16% par rapport à 2008, dont 151 875 ha en conversion, soit 1/5). Les surfaces bio représentaient 2,46% de la surface agricole utile (SAU) en France métropolitaine.

1 producteur sur 2 vend directement au consommateur

1 producteur bio sur 2 vend, totalement ou partiellement, sa production directement aux consommateurs. Ces agriculteurs utilisent différents canaux de vente directe.

* 76% des exploitations bio pratiquent la vente directe à la ferme,
* 54%, sur les marchés, foires et salons,
* 21% en paniers,
* 19% en magasin collectif.

12% des agriculteurs bio accueillent à la ferme des touristes et plus de 6% consacrent du temps à l'accueil sur leur ferme dans un cadre pédagogique.

Certains agriculteurs ont une activité de transformation à la ferme. Plus de 25 000 opérateurs bio au total en 2009. Au total, en 2009, plus de 6 000 préparateurs et plus de 2 000 distributeurs avaient une activité certifiée bio. Le nombre total d'opérateurs bio, y compris les producteurs a dépassé les 25 000 en 2009.

CONSOMMATION BIO : STRUCTURELLEMENT A LA HAUSSE

Avec 3 milliards d'euros TTC de chiffre d'affaires en 2009 (contre 1,6 milliard d'euros en 2005), le marché de l'alimentation bio a atteint 1,9% du marché alimentaire total (contre 1,1% en 2005). Ce marché est structurellement en augmentation, avec une croissance moyenne de l'ordre de 10% par an de 1999 à 2005, tous secteurs de produits confondus.

En 2006, la croissance s'est accélérée. Entre 2008 et 2009, les achats par le consommateur final ont progressé de 19%. Les premiers chiffres 2010 confirment la dynamique de croissance avec des différences substantielles suivant les circuits de distribution et les produits.

2010 : premières tendances à la hausse des ventes

Selon les premières estimations d'IRI au cours du premier semestre 2010, les ventes de produits bio sont à la hausse. En GMS (hors hard discount), les ventes de produits bio « gencodés » à poids fixe étaient en progression :

* +31% pour les liquides bio, essentiellement les jus de fruits,
* +18% pour les produits frais (hors steak haché, fruits et légumes et boulangerie fraîche) avec un décollage de nombreuses lignes comme le surgelé, le traiteur, etc.
* +16% pour l'épicerie (soupes, compotes, pains de mie, etc.)

Pour lire la suite, cliquez sur "source de l'actualité"

Pour en savoir plus sur la situation planétaire
.
.





Auteur : David Naulin

Source : www.cdurable.info