Le 20 Mars 2010, c'est un rendez vous : CONTRE LA CHASSE AUX PHOQUES - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 09/01/2010 à 23h04 par Phil.


LE 20 MARS 2010, C'EST UN RENDEZ VOUS : CONTRE LA CHASSE AUX PHOQUES

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Le 20 Mars 2010, c'est un rendez vous : CONTRE LA CHASSE AUX PHOQUES

Information sélectionnée par Phil'

Alors que le compte à rebours nous conduisant inexorablement vers le jour J du début de la chasse aux phoques 2010 a démarré, nous vous délivrons ce soir, une fois n'est pas coutume, un article de nos amis québecois contre cette barbarie sans nom.

Après la victoire du 5 mai 2009 ayant mis un terme à la vente des produits dérivés de la chasse aux phoques sur le sol européen, nous nous devons de soutenir aujourd'hui plus que jamais les 60 % de nos cousins canadiens qui s'inscrivent contre cette chasse cruelle perpétrée par une poignée d'environ 5000 criminels sans âme.

Une bataille rondement menée a certes été remportée, mais il reste néanmoins à porter un coup fatal à cette industrie déjà presque moribonde, et si nous ne pouvons nous déplacer le 20 mars prochain à Montréal pour rejoindre cette marche historique, le moins que nous puissions faire est de signer les pétitions que nous mettrons régulièrement à votre disposition, et de les relayer autant que faire se peut.

La plus grande des marches à Montréal se prépare contre la chasse aux phoques.

La plus grande de l'histoire du Québec.

Des milliers de gens seront au rendez-vous... Gens connus, organismes, vétérinaires....

Le parcours sera connu en janvier.

Violence et brutalité

Cette chasse industrielle génère une immense souffrance car c'est une exécution massive d'animaux devant se faire le plus rapidement possible.

Tuer 300 000 phoques en quelques semaines amène des comportements cruels démontrant bien l'incapacité des autorités à veiller à l'application des lois.

De nombreuses vidéos et témoignages d'observateurs apportent des preuves indéniables de l'agonie de phoques crochetés vivants puis traînés sur la glace, d'animaux frappés au gourdin ou blessés par balle puis abandonnés de longues minutes à leurs souffrances avant parfois d'êtres dépecés encore conscients.

Le gouvernement canadien débourse de manière vaine l'argent du contribuable pour soutenir les chasseurs de phoques. L'année dernière, le Globe & Mail avait prouvé que cette chasse n'était pas rentable.

Toutes les preuves disponibles, notamment les rapports vétérinaires indépendants, font état de dizaines de milliers de jeunes phoques mourant tous les ans dans des conditions inacceptables et cruelles qui ne correspondent aucunement aux normes actuelles de bien-être des animaux.

Tous les ans, les observateurs relatent les mauvais traitements que subissent les phoques ; parmi ceux-ci, notons le nombre d'animaux traînés au bout d'un crochet métallique, matraqués avec des gourdins ou tirés à bout portant avant d'être dépouillés de leur fourrure, parfois même alors qu'ils sont encore en vie, bien qu'inconscients.

Bien que les récents rapports de vétérinaires demandent de diminuer la souffrance que nous faisons subir aux phoques, leurs recommandations n'ont pas totalement été mises en place.

Il ne fait pas le moindre doute que la chasse aux phoques continue d'être la cause de grandes souffrances tout à fait inacceptables.

La chasse aux phoques implique des milliers de chasseurs de phoques qui compétitionnent tous pour un nombre limité de phoques dans un court laps de temps.

Les chasseurs ont recours au hakapik ou au fusil et procèdent très rapidement, ce qui ne leur permet que très rarement de vérifier si l'animal est encore en vie avant de passer à l'abattage du phoque suivant.

Source : Kijiji Montréal

Pour en savoir plus sur la situation planétaire