La viande, arme de destruction massive - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 30/09/2010 à 21h29 par Tanka.


LA VIANDE, ARME DE DESTRUCTION MASSIVE

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
La viande, arme de destruction massive

La consommation de viande dans le monde est en constante augmentation. Et cela ne va pas sans poser de multiples problèmes. Mais aucune information réelle et indépendante n'existe à ce sujet. Il s'agit pourtant de notre planète, de la question de la faim dans le monde, de la santé publique et des grands oubliés de cette histoire, pourtant les premiers concernés : les animaux.

C'est le constat qu'a fait le site viande.info, qui propose d'analyser et de décortiquer le revers d'une bien triste médaille. Un site très complet et sans concession qui donne les clefs d'une remise en question pertinente et construite de la consommation de viande.

Le ton est donné sur la page d'accueil du site viande.info avec cette simple présentation : « l'impact de la viande sur les humains, les animaux et l'environnement. » Car tout est lié pour faire de ce « simple » produit de consommation une véritable bombe à retardement à la fois sur le plan sanitaire, écologique et éthique. Et c'est à ce niveau que se place le site viande.info, véritable vitrine de ce qui reste encore et malheureusement en France une contre culture alimentaire : comment végétaliser son alimentation.

Une question qui semble marginale pour bon nombre de personnes mais qui se trouve pourtant au centre de nombreuses problématiques actuelles en matière d'amélioration de la qualité de vie.

Arme de destruction massive

Les chiffres sont éloquents et méritent d'être rappelés. 60 milliards d'animaux terrestres sont abattus chaque année dans le monde, dans le cadre de l'industrie de la viande. Ce chiffre s'élève à plus d'un milliard d'animaux pour la France seule. Cela sans compter les animaux aquatiques comptabilisés au tonnage et non pas à l'individu !

Des chiffres démesurés qui cachent une réalité sordide. Animaux enfermés et entassés leur vie durant dans des cages exigues, élevages surpeuplés ou l'animal n'est qu'une simple machine à produire, mutilations et manipulations brutales exercées dans un carde mécanisé et industriel. L'industrie de la viande a un visage, celui des animaux qui servent notre appétit de viande insatiable et suicidaire.

Car l'industrie de la viande ne pose pas des problèmes uniquement éthiques et de défense animale. Et les chiffres sont vertigineux. Le tiers des terres arables de la planète est employé à produire l'alimentation des animaux d'élevage, tandis que plus d'un milliard d'humains ne mangent pas à leur faim.

En y ajoutant les pâturages, ce sont 70% des surfaces agricoles qui sont utilisées pour l'élevage. Reste 30% pour les cultures non alimentaires (coton, biocarburants...) et pour la production des végétaux consommés par les humains. Pour peu que les récoltes soient moins abondantes ou que les stocks baissent, les prix s'envolent, comme en 2008 où la sévérité de la crise alimentaire fit éclater des émeutes de la faim, y compris dans des pays habituellement épargnés par ce fléau.

Les chiffres ne s'arrêtent pas là. La production d'un kilo de viande de boeuf utilise 22 fois plus d'eau et environ 50 fois plus de surface agricole que la production d'un kilo de pommes. L'élevage est responsable de 18% des émissions de gaz à effet de serre et porte une lourde responsabilité dans la déforestation, le gaspillage et la pollution de l'eau, ou le développement des pluies acides.

Si la production de viande nuit toujours la santé des animaux, la santé humaine en pâtit également. Les trois quarts des nouveaux agents pathogènes ayant affecté les humains dans la dernière décennie proviennent des animaux ou produits animaux. Les élevages industriels et l'aquaculture utilisent des quantités impressionnantes d'antibiotiques, favorisant le développement de l'antibiorésistance.

La surconsommation de viande accroît par ailleurs la prévalence de certaines pathologies : maladies cardiovasculaires, diabète, certains cancers... La question n'est donc plus de chercher à savoir si la consommation de viande est ou non acceptable. La question est : comment enrayer cette catastrophe !

L'envers du décor

Le site viande.info a pour vocation d'informer le public, de faire émerger des politiques visant à accroître la part des végétaux dans nos assiettes, et de s'attaquer en priorité à l'élevage intensif et à la pêche industrielle. Il propose un fond documentaire assessible et détaillé pour permettre à chacun de découvrir l'envers du décor.

Un décor planté par une industrie de la viande qui soigne son image à coup de campagnes de publicités répétitives, et soutenues par les pouvoirs publics.

Pour lire la suite de l'article, cliquer sur « Source ».

SOS-planete





Auteur : Hugues pour L214

Source : econo-ecolo.org