La vente aux enchères des masques Hopi doit être suspendue car ils sont "hors-commerce" - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 23/06/2014 à 22h41 par Exo007.


LA VENTE AUX ENCHÈRES DES MASQUES HOPI DOIT ÊTRE SUSPENDUE CAR ILS SONT "HORS-COMMERCE"

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
La vente aux enchères des masques Hopi doit être suspendue car ils sont "hors-commerce"

 

Le 27 juin 2014 se tiendra à l'Hotel Drouot une vente aux enchères d'art amérindien. Parmi les lots, des masques funéraires sacrés appartenant à la tribu "Hopi", malgré leur qualité "hors commerce". Notre droit considère naturellement que ce qui nous relie aux morts ne saurait être acheté ou vendu.

 

Si l'on mettait aux enchères publiques la dépouille mortelle de notre mère ou de notre père, du seul fait qu'ils auraient fière allure, qu'ils porteraient de beaux atours, que dirions-nous?

Si des personnes étaient prêtes à surenchérir pour les placer dans leur salon, que dirions-nous?

Si l'on exposait à Drouot des hommes et des femmes vivants pour les y vendre aux enchères, que dirions-nous?

Chacun d'entre nous dirait immédiatement "Non".

Nous connaissons d'instinct la règle de droit qui situe les corps humains "hors-commerce", qu'ils soient vivants ou morts.

De même et par extension, les sépultures appartiennent au domaine public et leur profanation est un délit pénal car c'est à travers elles que nous communiquons avec les morts, que nous leur témoignons notre respect.

 

Pour la première fois une large collection de masques des amérindiens HOPIS (Arizona), les Kachina (ou Katsinam = esprits), est dispersée.

(...)

Les réseaux sociaux aidant, voici les principaux intéressés, les Hopis eux mêmes, au courant. Pour eux ces oeuvres sont des esprits, des objets de culte, pour lesquels, dans leur culture, la propriété privée n'existe pas, non des oeuvres d'art. Ils demandent de différer la vente. refus. L'ONG survival international va appuyer leur démarche en justice et demander un référé. Quelques heures avant la vente, on ne savait donc pas si elle aurait lieu.

Source : la voix du masque

 

Le 27 juin prochain, pour la troisième fois, une vente aux enchères sera menée à Drouot qui comprend une trentaine de masques Hopi.

(...)

Ces masques-mausolées ont nécessairement été volés mais leurs actuels vendeurs revendiquent une propriété opposable sur des biens "ordinaires".

(...)

Pourtant, le juge français des référés peut et doit suspendre cette vente, empêcher que les masques ne soient dispersés aux quatre coins du globe et permettre qu'un débat ait lieu devant un tribunal sur cette question essentielle, les Hopis pouvant ainsi présenter leurs arguments.

(...)

 

Pour lire la totalité, cliquer ICI

 

Un article de HuffPost, publié par huffingtonpost.fr et relayé par SOS-planete

 

Pour en savoir plus que visible, abonnez-vous à notre nouvelle Newsletter bimestrielle gratuite

Le site SOS-planete lui-aussi est GRATUIT !
Merci de contribuer au financement participatif

 

 

L'Actualité vraie sur votre mobile du site étrange qui dérange même les anges

 





Auteur : HuffPost

Source : www.huffingtonpost.fr