La Tunisie sur la voie de l'abolition de la peine de mort - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 08/08/2011 à 15h02 par Kannie.


LA TUNISIE SUR LA VOIE DE L'ABOLITION DE LA PEINE DE MORT

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
La Tunisie sur la voie de l'abolition de la peine de mort

 

Défense de la dignité humaine

M. Taïeb Baccouche, ministre de l'Education du gouvernement de transition et porte-parole du Conseil des ministres, a pris part, récemment à Rome, à une conférence internationale organisée à l'initiative de l'organisation abolitionniste internationale basée en Italie "Ne touchez pas à Caïn" pour présenter le rapport 2011 sur la peine de mort dans le monde.

Invité d'honneur de la conférence, le ministre de l'Education a rappelé, dans son intervention, que conformément à la volonté souveraine du peuple exprimée lors de la Révolution du 14 janvier 2011, la Tunisie s'est engagée sur la voie d'une véritable transition démocratique qui tend à garantir tous les droits humains, notamment par la ratification des traités internationaux pertinents en la matière.

Il a évoqué en particulier la récente ratification du Statut de Rome pour la création de la Cour pénale internationale ainsi que le protocole facultatif à la convention contre la torture et autres peines et traitements cruels, inhumains ou dégradants.

Il a souligné que cet engagement pour la défense des droits fondamentaux et de la dignité humaine oriente la Tunisie vers la ratification du deuxième protocole se rapportant au pacte international relatif aux droits civils et politiques visant à abolir la peine de mort.
 

Un article de la Presse de Tunisie, publié par Turess

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 





Auteur : Presse de Tunisie

Source : www.turess.com