La terre, fertile business planétaire - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 02/01/2010 à 22h24 par Michel95.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
La terre, fertile business planétaire

Information recueillie par Michel95

Le phénomène mondial d'accaparement des terres dans les pays du Sud a pris un nouvel essor depuis 2008.

Que l'objectif soit l'exportation d'aliments, la spéculation, la production d'agrocarburants ou le stockage du carbone, ces investissements fonciers sont devenus très attractifs, et pour très longtemps.

« AgriSA, la plus importante organisation d'entrepreneurs agricoles d'Afrique du Sud, est sur le point de signer avec la République du Congo (Brazzaville) un contrat de 105 ans pour la mise en production de 10 millions d'hectares (ha) dans le pays - maïs, soja, haricots, volaille, élevage laitier. »

La nouvelle, diffusée il y a deux mois par l'agence Reuters, n'a curieusement créé d'émoi qu'au sein d'un petit cercle de spécialistes et... de sceptiques : le chiffre avancé est monstrueux (30 % du pays ou deux fois et demie la Suisse).

L'an dernier, l'annonce d'un accord similaire entre l'entreprise Daewoo et l'État malgache, sur « seulement » 1,3 million d'ha, avait fait le tour du monde : cela correspondait à la moitié des terres cultivées du pays !

Il s'agissait de la pointe outrancière d'un mouvement en expansion très rapide depuis 2008 : la captation de terres étrangères par des opérateurs privés ou publics.

Bien souvent, le but est de fournir des aliments pour le compte d'États en déficit de production - pays du Golfe et d'Asie orientale surtout -, et particulièrement fragilisés par la crise qui a porté les prix alimentaires sur le marché international à des sommets il y a deux ans (voir FDM n° 240).

Le contrat Daewoo n'a finalement pas été signé, victime (et catalyseur) de la crise politique malgache.

Le contrat congolais, quant à lui, signé en octobre, ne portait en fait « que » sur 200 000 hectares, dans la vallée du Niari.

« Les meilleures terres du pays bien sûr, souligne Alain Karsenty, économiste au Cirad, qui rentre du Congo.

Les 10 millions d'ha allégués représentent en fait la superficie totale cultivable du Congo ... »

L'erreur de transcription de Reuters traduit plus qu'une fâcheuse coquille : les autorités locales « offrantes » ne se privent pas de vanter en termes superlatifs et alléchants le potentiel foncier disponible de leur pays ...

Cinq à dix contrats signés chaque jour

Depuis plus d'un an, ce sont les ONG et les médias qui lèvent toutes les semaines de nouvelles affaires : l'ampleur et la vivacité de la vague d'accaparement des terres ont pris de court les spécialistes dont les premières études ont démarré il y a quelques mois seulement.

Début septembre, le Cirad, l'Institut français de recherche agronomique pour les pays du Sud (1), faisait le point lors d'un colloque.

À cette occasion, son directeur scientifique annonçait des modifications substantielles dans les programmes de travail des équipes afin de tenir compte de l'impact majeur de ce nouveau phénomène.

Premières indications : même si 2009 a semblé marquer une petite pause, le nombre de projets est en croissance régulière depuis cinq ans.

Selon l'association Grain, en lutte pour la préservation de la biodiversité (2), entre cinq et dix gros contrats sont quotidiennement signés dans le monde.

Et l'on jongle désormais régulièrement avec des lots de centaines de milliers d'hectares - petits investisseurs s'abstenir...

La discrétion est de rigueur, rendant les estimations malaisées et souvent partielles.

Les plus conservatrices estiment à une dizaine de millions d'hectares le volume annuel de ces transactions foncières.

Pour la seule Afrique subsaharienne, ces dernières années, « le chiffre de 30 millions d'hectares est probablement très sous-estimé », considère Paul Mathieu, à la FAO.

.../...

Source : Patrick Piro - Faim Développement

 

Pour lire la suite de cet article, cliquer sur "Lien utile"

 

........

 

Pour en savoir plus sur la situation planétaire

 

........

 

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter Michel95
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr