La téléportation quantique devient possible (vidéo) - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 10/06/2014 à 18h36 par Fred.


LA TÉLÉPORTATION QUANTIQUE DEVIENT POSSIBLE (VIDÉO)

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
La téléportation quantique devient possible (vidéo)

 

Le pro­fesseur Ronald Hanson et son équipe de l'Université tech­no­lo­gique de Delft, aux Pays-??Bas, ont réussi à trans­férer un bit quan­tique (ou qubit) d'un atome vers un autre sur une dis­tance de trois mètres.

L'expérience est rap­portée dans un article de la revue Science daté du 29 mai 2014. Elle a été relayée depuis par de nom­breux médias, en indi­quant que la télé­por­tation devenait pos­sible, alors qu'il s'agit de télé­por­tation quan­tique, ce qui n'est pas tout à fait la même chose. D'autres parlent de com­mu­ni­cation quan­tique, de données sécu­risées et d'ordinateur quantique...

Essayons d'y voir clair.

L'expérience a utilisé le phé­nomène de l'intrication quan­tique, c'est-à-dire la pos­si­bilité pour deux par­ti­cules d'être liées entre elles pour ne plus former qu'une seule par­ticule à deux endroits dif­fé­rents (on dit alors que la "fonction d'onde" des deux par­ti­cules est la même). Elles se com­portent alors comme deux par­ti­cules jumelles, qui réagissent de la même manière et au même moment. Cette com­mu­ni­cation ne passe pas aucune onde, elle est donc en théorie plus rapide que la lumière.

(...)

 

 

(...)

Le pro­fesseur Ronald Hanson explique sur le site du Tele­graph : "Si vous pensez que nous ne sommes rien de plus qu'un assem­blage d'atomes reliés les uns aux autres d'une manière par­ti­cu­lière, alors en principe il devrait être pos­sible de nous télé­porter d'un endroit à un autre. En pra­tique, c'est extrê­mement impro­bable, mais dire que cela ne mar­chera jamais est très dan­gereux".

(...)

La réci­proque est également vraie : deux trous noirs se com­portent comme deux par­ti­cules intri­quées, c'est-à-dire que la rela­tivité générale pourrait per­mettre de résoudre mathé­ma­ti­quement les équa­tions très com­plexes de la phy­sique quan­tique. Or, plus le nombre de par­ti­cules serait nom­breux, plus l'équation devrait simple. Autrement dit, il devien­drait plus simple de dépla­cement un corps humain qu'un atome seul.

(...)

Si tout cela devait se confirmer par des appli­ca­tions concrètes, les ordi­na­teurs quan­tiques démul­ti­plie­raient la puis­sance des ordi­na­teurs, les com­mu­ni­ca­tions des Etats ou des entre­prises seraient entiè­rement sécu­risées, les voyages vers la Lune ou vers Mars s'en trou­ve­raient faci­lités, etc.

(...)

En sup­posant, comme tout nous le laisse penser, que d'autres pla­nètes ailleurs dans l'Univers ont pu abriter la vie, et que d'autres formes d'intelligence sont apparues sur d'autres pla­nètes, rien n'interdit ces dites espèces d'avoir déjà utilisé cette tech­no­logie pour voyager dans l'Univers, en uti­lisant les trous noirs pour passer d'un point à un autre, ou d'avoir réussi à maî­triser le voyage dans le temps.

 

Pour lire la totalité, cliquer ICI

 

Un article de Neimad, publié par projet22.com et relayé par SOS-planete

 

Pour en savoir plus que visible, abonnez-vous à notre nouvelle Newsletter bimestrielle gratuite

Le site SOS-planete lui-aussi est GRATUIT !
Merci de contribuer au financement participatif

 

 

L'Actualité vraie sur votre mobile du site étrange qui dérange même les anges

 





Auteur : Neimad

Source : www.projet22.com