Le Chaos enGendre une explosion de la biodiversité et une prise de conscience. Donc pas d'anxiété

La Tchoukotka annonce des quotas d'abattage d'ours polaires - Le Vrai d'UFO's ;o)

Accueil

Cette actualité a été publiée le 19/03/2011 à 16h50 par geof.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
La Tchoukotka annonce des quotas d'abattage d'ours polaires

 
Titre original : Russie: la Tchoukotka annonce des quotas d'abattage d'ours polaires
 

Les autorités russes ont attribué des quotas d'abattage d'ours polaires aux populations autochtones de Tchoukotka (Extrême Nord-Est), pour la première fois depuis 1957, a annoncé l'administration régionale dans un communiqué. Le WWF a fustigé cette décision, qu'il juge prématurée et impossible à contrôler.

Le gouvernement a signé jeudi un décret établissant un quota de 29 animaux abattus par an, justifié par "la préservation des traditions et du mode de vie" des populations autochtones. La Russie et les Etats-Unis se sont mis d'accord en juin pour limiter le nombre total d'ours tués à 58 afin de protéger cette espèce.

Les autochtones de Tchoukotka et d'Alaska auront donc le droit d'abattre 29 ours - dont 19 femelles de chaque côté du détroit de Béring.

Le texte interdit de tuer "les femelles avec des oursons, des oursons âgés d'au moins d'un an et d'ours dans leur tanière ou ceux qui se préparent à l'hibernation". L'exportation hors de la région de peaux d'ours, ainsi que le commerce de la viande sont également interdits.
WWF: trop tôt

Depuis 1957, il était interdit d'abattre les ours polaires dans l'Arctique russe, où cette espèce est menacée d'extinction, alors que les autochtones aux Etats-Unis étaient autorisés à le faire, précise le communiqué. Les autochtones de l'Alaska tuaient les années précédentes entre 40 et 80 ours par an, selon les données américaines.

Selon un expert russe spécialiste de la biodiversité Vladimir Kremer du Fonds mondial pour la nature (WWF), il est trop tôt pour autoriser en Russie la chasse à l'ours polaire, déjà menacé par le braconnage et le réchauffement climatique.

"Il n'y a pas de mécanismes pour contrôler le respect des quotas en Tchoukotka", a-t-il déclaré. "Selon des estimations, les braconniers tuent au moins 30 animaux par an, ce qui dépasse le seuil légalement fixé", a-t-il souligné.
 

Nous aider

Lance-toi! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage!

 

Le site étrange qui dérange même les anges!

 

Auteur : ats (romandie.com)

Source : www.romandie.com

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter geof
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr

Commentaires des internautes

Laisser un commentaire sur cette actualité

Aucun commentaire n'a encore été déposé sur cette actualité.