La Suède expérimente un asphalte plus "vert" pour ses routes - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 15/10/2009 à 21h30 par Michel WALTER.


LA SUÈDE EXPÉRIMENTE UN ASPHALTE PLUS "VERT" POUR SES ROUTES

  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
La Suède expérimente un asphalte plus "vert" pour ses routes

Information trouvée par Michel

En août 2009, un nouveau type d'asphalte écologique, produit par l'entreprise NCC, a été posé en Suède sur la route 272 qui passe par Arsunda (région de Sandviken).

Ce nouvel asphalte nommé le NCC Green Asphalt permet d'économiser l'énergie (-20%), de réduire les émissions de dioxyde d'azote (- 70%) et de dioxyde de carbone (-30%). L'entreprise NCC entreprend ces travaux pour le compte de l'Administration suédoise des routes (VV, Vägverket) qui s'est déclarée très intéressée par l'invention.

L'entreprise NCC avait déjà utilisé ce nouvel asphalte dans la ville de Sundsvall au printemps 2008. Cette fois, c'est le tour d'Arsunda. VV a décidé d'abandonner la méthode traditionnelle en faveur de cet asphalte qualifié de "vert" sur une distance d'environ 3 km dans la ville d'Arsunda.

"Nous avons réussi à diminuer la température sans réduire la qualité grâce à des solutions techniques simples : un nouveau mélange et de nouvelles méthodes de fabrication. L'émission de CO2 est réduite de 30% et celle de dioxyde d'azote de 70%. Les coûts en énergie sont également réduits" dit Mats Granath, directeur de NCC Roads à Gävle.

La majorité de l'asphalte utilisé aujourd'hui sur les routes suédoises est produit à haute température, ce qui jusqu'ici était obligatoire pour obtenir un asphalte suffisamment solide. Ce projet reste coûteux et requiert beaucoup d'énergie.

Le NCC Green Asphalt demande en effet de travailler le matériau à une température plus basse (environ 120°C) que celle utilisée pour l'asphalte traditionnel (environ 160°C) ce qui a pour conséquences de prolonger la durée de vie du produit : "Les tests montrent que notre méthode à basse température est plus "douce" pour le bitume qui ne vieillit pas aussi vite que dans les procédés traditionnels, d'où une plus grande longévité de l'asphalte.

La méthode améliore aussi la qualité des conditions de travail : l'asphalte ne fume pas et ne dégage pas d'odeur lorsque les ouvriers l'étendent sur les routes", déclare Mats Granath.

"NCC a proposé son asphalte "vert" sur certaines des routes que la société avait été chargée de refaire pour nous. Comme VV doit réduire ses émissions de CO2, nous nous félicitons de pouvoir tester cette méthode plus respectueuse de l'environnement", déclare Mats Sandgren, chef de section chez VV, l'Administration suédoise des routes".

© 2001-2009 notre-planete.info - tous droits réservés