La spiritualité de Yung : cinq décennies plus tard - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 07/05/2014 à 22h15 par helene2A.


LA SPIRITUALITÉ DE YUNG : CINQ DÉCENNIES PLUS TARD

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
La spiritualité de Yung : cinq décennies plus tard

 
Le pionnier de la psychologie des profondeurs, le psychiatre, psychologue et essayiste Carl Gustav Jung, est mort le 6 juin 1961. Cinq décennies plus tard, quel est son héritage ? Nous avons posé la question au philosophe Michel Cazenave, membre fondateur et président du Cercle Francophone de Réflexion et d'Information sur l'oeuvre de C.G. Jung
 

INREES : Cinquante ans après sa mort, quel est l'héritage de la pensée de Jung ?
Michel Cazenave : Tout est fondé sur l'expérience personnelle et Jung le reconnaît franchement. On ne peut être jungien que si on bâtit sa conception du monde à partir de son expérience propre. Sans en avoir toujours conscience, on retrouve aujourd'hui ce que Jung disait. La spiritualité n'est pas pour lui le résultat d'une névrose, mais une donnée absolument essentielle. L'expérience religieuse et l'expérience spirituelle sont constitutives de l'humain.

La spiritualité de Jung correspond à une recherche à la base. Pour l'émission que je faisais pour France Culture, j'ai navigué dans beaucoup de milieux non intellectuels et j'ai constaté une énorme poussée de ce côté-là. Comme si en Occident, le fait que nous nous soyons débarrassés du christianisme ne signifie pas que nous nous soyons débarrassés de toute spiritualité, loin de là. Il y a au contraire une grande inquiétude spirituelle.
 
(...)
 
La physique quantique suggère qu'il existe une dimension hors de l'espace et du temps, où tout est lié. C'est l'hypothèse du physicien David Bohm : Notre monde d'objet tridimensionnel d'objets est l'ordre explicite, ou déplié ; Cet ordre se déploie selon « une base au-delà du temps » : l'ordre implicite ou implié, arrière-plan de la totalité de l'expérience. Esprit et matière se déploient donc à partir d'une base commune, au-delà de l'espace et du temps, dont les synchronicités sont en quelque sorte l'expression.
 
(...)

 

Pour lire la totalité, cliquer ICI

 

Un article de INRESS.com, publié par serenagaia.blogspot et relayé par SOS-planete

 

 

L'Actualité vraie sur votre mobile du site étrange qui dérange même les anges, athées ou pâtés ;o)

 





Auteur : serenagaia.blogspot

Source : www.inrees.com