La sonde « Rosetta » atteint son point de rendez-vous avec la comète Tchouri - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 06/08/2014 à 23h07 par Jacky.


LA SONDE « ROSETTA » ATTEINT SON POINT DE RENDEZ-VOUS AVEC LA COMÈTE TCHOURI

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
La sonde « Rosetta » atteint son point de rendez-vous avec la comète Tchouri

 

C'est une épopée comme seule l'exploration de l'espace en inspire encore. Une saga interplanétaire dont Stanley Kubrick ou George Lucas auraient pu écrire le scénario, avec suspense, effets spéciaux et sueurs froides. Une superproduction à 1,3 milliard d'euros, la plus ambitieuse jamais réalisée par l'Europe. Mais c'est surtout une formidable aventure scientifique, sur les traces des origines de notre Système solaire, des océans de notre planète et, peut-être, de la vie.

 

 

Mercredi 6 août, la sonde Rosetta, de l'Agence spatiale européenne (ESA), est arrivée en fin de matinée à son rendez-vous, à près d'un demi-milliard de kilomètres de la Terre, avec la comète Tchourioumov-Guérassimenko, « Tchouri » pour les intimes, et l'a saluée sur Twitter. Rosetta n'est pas là pour un rapide survol, comme ce fut le cas lors des rares missions déjà menées vers ces objets célestes. Cette fois, la visiteuse restera en orbite autour de son hôte durant plus d'un an, pour l'observer sous toutes les coutures. Mieux, le 11 novembre, elle tentera de poser à sa surface un petit engin.

(...)

 

Pour lire la suite, cliquer ICI

 

Un article de Pierre Le Hir, publié par lemonde.fr et relayé par SOS-planete

 

Pour en savoir plus que visible, abonnez-vous à notre nouvelle Newsletter bimestrielle, confidentielle, cryptée et GRATUITE

Le site SOS-planete lui-aussi est GRATUIT !
Merci de contribuer à son financement participatif

 

L'Actualité vraie sur votre mobile du site étrange qui dérange même les anges

 





Auteur : Pierre Le Hir

Source : www.lemonde.fr