La Russie, bientôt le plus grand producteur de terres rares ? - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 02/07/2011 à 23h57 par Annie Kasperek.


LA RUSSIE, BIENTÔT LE PLUS GRAND PRODUCTEUR DE TERRES RARES ?

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
La Russie, bientôt le plus grand producteur de terres rares ?

 

La Russie dispose de ressources exceptionnelles en terres rares. Etant donné que le premier producteur mondial des terres rares, la Chine, restreint ses exportations, le potentiel russe croît incontestablement.

Le cérium, l'erbium et l'ytterbium appartiennent au groupe des terres rares qui sont largement utilisées pour la production des écrans à cristaux liquides, des appareils photo, des batteries pour les téléphones portables, etc... La demande de ces métaux ne fera que progresser et la chasse aux terres rares est d'ores et déjà ouverte.

« La restriction des exportations par la Chine a eu des répercussions pour tous les acteurs du marché mondial des terres rares », explique Dinour Galiphanov de la société d'investissement Aton.

« Le marché a immédiatement réagi en augmentant les prix. Des pays qui sont de gros consommateurs des terres rares se sont mis à parler de la nécessité de trouver des sources alternatives ou bien d'exploiter leurs propres gisements de terres rares. Mais il faudra du temps pour les prospecter. C'est au moins trois voire cinq ans. En attendant, la demande tout comme les prix ne feront qu'augmenter », reprend-il.

La Russie est aujourd'hui le deuxième producteur mondial de terres rares. Pour l'instant, seulement quelques gisements sont exploités.

« Il y a des gisements dans la région de Mourmansk et encore près de Tchita où il y a une haute concentration des terres rares. L'Etat dispose encore de deux ou trois autres gisements importants. Mais pour l'instant personne ne parle de leur prospection. Selon la loi, la majorité de gisements des terres rares en Russie sont déclarés stratégiques. C'est-à-dire que leur prospection est limitée », explique Dinour Galiphanov.

Un gisement du rhénium qui est un métal unique, vient d'être découvert sur les îles Kouriles. Ce métal est extrêmement demandé en pétrochimie et en métallurgie. Le gisement des Kouriles pourra produire plus de 26 tonnes par an alors que la demande mondiale du rhénium s'élève à 30 tonnes par an. Les îles Kouriles sont également riches en autres terres rares : germanium, indium, hafnium.

Le monde a besoin de fournisseurs fiables de terres rares. La Russie a toutes les chances de devenir un acteur important de ce marché.
 

Un article publié par Voix de la Russie
 

Vous aimez notre travail ? Alors merci de nous soutenir

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 

 





Auteur : Voix de la Russie

Source : french.ruvr.ru

  • Mots clés déclenchant une recherche interne :  
  • Terres rares