La rougeole de retour ? La France en marche veut rendre obligatoires 11 vaccins pour les enfants ! - WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 10/07/2017 à 14h00 par Jacky.


LA ROUGEOLE DE RETOUR ? LA FRANCE EN MARCHE VEUT RENDRE OBLIGATOIRES 11 VACCINS POUR LES ENFANTS !

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Google+  FaceBook  Twitter
La rougeole de retour ? La France en marche veut rendre obligatoires 11 vaccins pour les enfants !

 

Note préliminaire : notre association n'est pas contre la vaccination et ne défend aucune idéologie, quelle qu'elle soit.

 

A peine nommée ministre de la santé, Agnès Buzyn a fait savoir qu'elle envisageait de rendre obligatoires 11 vaccins au lieu de trois actuellement pour les enfants.

L'argument choc avancé par la ministre serait une recrudescence de la rougeole en France :

 

8 décès depuis 2008 !

 

A titre de comparaison, les accidents de la route en France ont causé la mort de 29771 personnes de 2008 à 2016. Une épidémie contre laquelle il n'existe aucun vaccin !

Et puis on se demande pourquoi l'obligation vaccinale portée à 11 vaccins fait tant de bruit au Ministère de la santé, alors que l'industrie chimique répand ses poisons dans l'environnement et l'alimentation sans que ce même ministère ne s'en offusque.

 

 

Cette annonce a aussitôt provoqué une vive réaction de la part d'associations et de parents devenus méfiants face à la vaccination, comme celle de Jacques Bessin, président de l'Union nationale des associations citoyennes de santé (UNACS) qui déclare : " Ce serait une hérésie, les vaccins ont des effets secondaires neurologiques, musculaires mal mesurés et parfois irréversibles. "On ne laissera pas faire".

 

Cette obligation vaccinale s'étendrait sur une durée limitée entre 5 à 10 ans. Pourquoi donc si l'on est si sûr de son efficacité ? Les enfants seraient-ils des cobayes ?

 

 

Le Pr de médecine Henry Joyeux a adressé une lettre à la ministre lui expliquant les raisons de son indignation.

Une pétition d'une maman de trois enfants, qui n'est pas contre les vaccins est déjà en ligne. Cette mère de famille vit dans l'angoisse d'un dilemme insupportable : protéger ses enfants et en même temps voir le risque d'effets secondaires graves et irréversibles se produire après une vaccination.

 

 

Le problème n'est pas nouveau. Les adjuvants des vaccins, comme l'aluminium,- avant il y avait du mercure - font débat, ainsi que l'âge auquel ils sont administrés, et même le nombre, sachant qu'un enfant n'a pas construit son système immunitaire avant 1000 jours !

Actuellement, il est très difficile de trouver les trois vaccins obligatoires seuls et les parents sont obligés de se procurer les lots contenant trois autres vaccins non obligatoires et qui sont bien évidemment plus chers.

La solution coulait de source pour régler le conflit, rendre tous les vaccins obligatoires !

 

 

Agnès Buzyn est bien entendu soupçonnée de favoriser l'industrie pharmaceutique. Elle s'en défend, tout en reconnaissant que : " Oui, les industriels gagnent de l'argent mais on ne peut pas réduire la question de la vaccination à l'intérêt des laboratoires ". Autrement dit, il va bien falloir qu'on s'y fasse !

Ce sont quand même des médecins qui alertent sur cette façon de procéder.

 

Comment donc avoir confiance aux laboratoires pharmaceutiques lorsqu'on fait le bilan des scandales sanitaires à répétition.

 

 

Nous nous souvenons tous de la
gabegie du vaccin H1N1 dont on peut
lire notre dossier
ICI - uniquement sur PC -

 

Le scandale du Médiator révélé par la courageuse Irène Frachon

La lanceuse d'alerte Irène Frachon met en garde contre les effets secondaires des médicaments

Pourquoi 11 vaccins obligatoires ?

 

 

La dictature en marche ?

Bientôt 11 vaccins obligatoires au lieu de trois? La ministre de la Santé Agnès Buzyn y réfléchit

La ministre de la Santé veut rendre 11 vaccins obligatoires au lieu de 3

Lettre ouverte des partisans de la liberté de vaccination à Marisol Touraine

 

Irène Frachon, médecin : « Les idées libérales de Macron doivent être nuancées »

(...)

 

« Ses idées libérales doivent être nuancées. Un libéralisme aussi fort ne peut pas être appliqué à la santé. Jusqu'ici, tous les cabinets ont été infiltrés par les sbires de l'industrie pharmaceutique. Il faut que ça change. Même si je suis certaine que les lobbys piaffent déjà devant son cabinet. »

 

 

Assistons-nous à une épidémie de crise d'obligation vaccinale en Europe ? Les Italiens descendent dans la rue pour dire NON aux obligations vaccinales

Non à la dictature vaccinale ! Un historique des faits

La Suède interdit la vaccination obligatoire

 

Nous remarquons qu'aucun grand média français n'a relayé cette information

 

Une actualité de Jacky, relayée par Demain l'Homme ex SOS-planete

 

 

 

 

 

abonnés à la newsletter
bimensuelle GRATUITE
donnant
droit à 4 mois d'abonnement
à la
version PREMIUM particulière

 

 

 

 

 

 





Auteur : Jacly - terresacree.org