La révélation d'Ardi - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 28/12/2009 à 13h55 par Tanka.


LA RÉVÉLATION D'ARDI

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
La révélation d'Ardi

Information recueillie par Tanka

Les travaux qui ont permis de mettre au jour les fossiles d'Ardipithecus ramidus, une espèce d'hominidé qui a vécu il y a 4,4 millions d'années dans ce qui est aujourd'hui l'Éthiopie, couronnent la liste faite par Science des avancées les plus significatives de l'année.

La revue Science qualifie de « Découverte de l'année » les fossiles d'Ardipithecus ramidus, dont un squelette quasi entier appelé Ardi, qui ont été présentés il y a quelques mois à la communauté scientifique. Ces fossiles sont plus âgés que ceux de « Lucy », qui était le plus ancien squelette partiel connu d'hominidé, de plus d'un million d'années et rapprochent encore plus les chercheurs du dernier ancêtre commun entre l'homme et le chimpanzé.

Les recherches sur Ardipithecus « changent notre manière de penser les débuts de l'évolution humaine» indique Bruce Albert, rédacteur en chef de Science dans son éditorial.

En octobre dernier, une équipe de scientifiques internationale a produit une première description générale d'Ardipithecus. Après avoir étudié son crâne, ses dents, et les os entre autres de son pelvis, de ses mains et de ses pieds, les chercheurs ont pu déterminer que Ardipithecus possédait un mélange de traits « primitifs » communs avec ses prédécesseurs les grands singes du Miocène et des traits dits « dérivés » qu'il partage uniquement avec les hominidés ultérieurs.

Nombre de ces traits, cependant, n'apparaissent pas chez les grands singes d'Afrique actuels. Il en résulte une conclusion surprenante, à savoir que ces grands singes ont probablement largement évolué depuis le dernier ancêtre commun que nous partageons avec eux, ce qui fait que les chimpanzés et gorilles actuels s'avèrent peu utiles pour nous représenter cet ancêtre ou pour comprendre notre propre évolution depuis cette époque.

Le premier fossile d'Ardipithecus ramidus a été découvert en 1992 en Éthiopie, dans la vallée du Rift, près du village d'Aramis. Les paléoanthropologues Tim White, Gen Suwa et leurs collaborateurs du Middle Awash Project ont gratté le sol désertique de cette région de l'Afar pendant des années pour en sortir finalement plus de 100 spécimens d'Ardipithecus ramidus, dont un squelette quasi complet, baptisé Ardi, une femelle qui vivait il y a 4,4 millions d'années. Finalement, 47 auteurs ont contribué à l'étude complète de « Ardi » et de son environnement pour constituer ainsi une étape marquante à la fois de sa découverte et de son étude.

J.I. - Source : Sciences-et-Avenir.com

Pour en savoir plus sur la situation planétaire