La résistance herbicide gagne les tournesols - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 23/03/2010 à 23h16 par frederic.


LA RÉSISTANCE HERBICIDE GAGNE LES TOURNESOLS

  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
La résistance herbicide gagne les tournesols

Les maïs résistants à l'herbicide Stratos Ultra se développent lentement mais sûrement.

À compter de 2010 deux tournesols résistants à des herbicides sont mis à disposition des producteurs. Et en 2011, ce sera au tour du colza...

Blé, soja, maïs, colza, tournesol... la technologie Clearfield semble se décliner à l'infini.

Elle confère la résistance aux herbicides de la famille des imidazolinones et elle est surtout développée outre-Atlantique.

En France, pour la première année, des tournesols Clearfield vont pouvoir être cultivés puisque l'herbicide Pulsar 40 (imazamox) auxquels ils sont résistants a fini par être homologué.

Les tournesols Express Sun présentent une résistance à un autre herbicide, le tribénuron méthyle (Express SX). Avec ces variétés, arrive la possibilité de désherber chimiquement les tournesols en post-levée et de contrôler efficacement un certain nombre d'adventices particulièrement problématiques.

(...)

« Pour 2010, nous prévoyons des semis sur quelques dizaines de milliers d'hectares », table Frank Duroueix, spécialiste désherbage au Cetiom.

(...)

Les niveaux d'efficacité des deux herbicides approchent ou même dépassent les 90 %, ce qui est remarquable par rapport aux autres solutions de désherbage sur tournesol.

Le Cetiom met en garde contre le risque de sélection de mauvaises herbes résistantes à ces deux produits.

Le tournesol sauvage donne encore plus de fil à retordre aux producteurs. Les herbicides efficaces contre ces plantes n'étaient pas sélectifs de la culture du tournesol jusqu'à la mise à disposition des technologies Clearfield et Express Sun.

Le risque de croisement entre ces variétés résistantes à un herbicide et des tournesols sauvages est évident.

(...)

Le stade 4 feuilles est le moment optimal pour intervenir et les produits se montrent alors très efficaces, à condition d'être utilisés à pleine dose.

« Aucun tournesol sauvage ne doit survivre, insiste Frank Duroueix. Il faut vraiment traiter toutes les zones. Le binage peut venir en complément ou le décalage de semis. Les pieds de tournesols sauvages qui auront pu survivre devront être impérativement arrachés. Un faux-semis après récolte pourra faire lever quelques graines supplémentaires. »

Les bords de parcelles et les champs voisins sont à surveiller particulièrement. Le niveau d'infestations entre parcelles mitoyennes n'est pas négligeable.

Plus pernicieux sont les risques de résistance des adventices présentes aussi bien dans les parcelles de blés que de tournesol.

Imazamox et tribénuron-méthyle sont des inhibiteurs de l'enzyme ALS, tout comme la grande familles des sulfonylurées, les pyroxsulam, métosulam, florasulam (produits de Dow AgroScience) et l'Attribut de Bayer, autant d'herbicides largement utilisés sur céréales.

Vulpins et ray-grass ont développé des résistances à ces produits. Avec une utilisation soutenue d'imazamox et de tribénuron méthyle sur tournesol, on prend le risque d'accélérer le passage à la résistance de l'ensemble des populations de vulpins et de ray-grass mais aussi de faire émerger les populations résistantes aux inhibiteurs de l'ALS d'autres adventices.

Le Cetiom en a bien conscience et a conçu toute une démarche d'utilisation de Pulsar 40 et d'Express SX sur les tournesols qui entrent dans des rotations comportant des céréales.

(...)

AVENIR

Des colzas Clearfield pour 2011

Le colza a droit à sa technologie Clearfield.

« De telles variétés résistantes à l'imazamox sont très prometteuses. Leur utilisation apportera de vraies solutions de traitements en post-levée, considère Frank Duroueix, Cetiom.

L'imazamox présente un spectre d'efficacité sur des adventices difficiles à contrôler sur colza comme les géraniums et les crucifères notamment. Le produit contribuerait à améliorer la lutte contre l'orobanche rameuse. Les premières variétés de colza Clearfield ont été annoncées pour 2011 en France. »

(...)

Source : eure-agricole.fr (lien source corrompu)

Pour lire la suite de cet article, cliquer sur "Lien utile"

Information recueillie par Frédéric

C'est fou comme parfois on comprend qu'il n'est pas nécessaire de comprendre le détail pour comprendre qu'on nous prend pour du bétail !

 

Pour en savoir plus sur la situation planétaire

 

........