La réémergence des micro-algues perturberait la vie océanique - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 29/06/2011 à 15h54 par Fred.


LA RÉÉMERGENCE DES MICRO-ALGUES PERTURBERAIT LA VIE OCÉANIQUE

  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
La réémergence des micro-algues perturberait la vie océanique

 
L'Atlantique Nord a perdu une plante microscopique il y a 800 000 années. Mais une nouvelle étude indique la réémergence de Neodenticula seminae dans la région, marquant la première migration transatlantique des temps modernes par rapport au plancton. Les résultats proviennent du projet CLAMER («Climate change and marine ecosystem research results»), financé au titre du thème Environnement du septième programme-cadre (7e PC) à hauteur de 990 000 d'euros.

Les chercheurs avancent que la perte de la banquise polaire a contribué à la dérive de la plante microscopique du Pacifique par l'Arctique, offrant un passage par le Pôle pour la minuscule algue.

Malgré son état de source d'alimentation, les environnementalistes sont inquiets de son retour. Ils pensent que tout changement à la base de la chaîne alimentaire marine pourrait déclencher une «attaque» à la vie océanique atlantique.

Des scientifiques de la Sir Alister Hardy Foundation for Ocean Science (SAHFOS) au Royaume-Uni mettent en garde qu'un «tel changement géographique transformerait la biodiversité et le fonctionnement des écosystèmes marins de l'Arctique et de l'Atlantique Nord».

Selon les chercheurs, la migration de N. seminae correspond à l'arrivée en 2010 de la baleine grise du Pacifique près des côtes d'Israël et de l'Espagne. Cette baleine s'est éteinte dans l'Atlantique il y a 300 ans, probablement suite à une surpêche. Les experts postulent que l'Arctique moins imposante a permis à la baleine d'atteindre les eaux de l'Atlantique Nord et d'arriver dans la Méditerranée.

Ces informations font partie d'un nombre de rapports sur le bouleversement de la vie marine dans l'Atlantique Nord conséquent au changement climatique, les résultats de ces rapports assemblés et catalogués par CLAMER.

Le projet associe les résultats de plus de 300 projets de recherche financés par l'UE sur le changement climatique, menés sur une période de 13 ans dans les océans européens et eaux côtières ainsi que dans la Méditerranée, la mer Baltique et la mer Noire.

«Les migrations sont un exemple des perturbations provoquées par le changement climatique forçant les espèces à se déplacer ou à changer de comportement, menant à des changements au niveau des écosystèmes visibles à l'heure actuelle», explique Carlo Heip, directeur général du NIOZ Royal Netherlands Institute for Sea Research, et responsable du projet CLAMER.

SAHFOS, un partenaire de CLAMER, examine actuellement le changement touchant le plancton dans le cadre de l'étude Continuous Plankton Recorder Survey, l'étude biologique marine la plus étendue au monde géographiquement parlant.

Leurs données montrent que de petits animaux, que les experts appellent copécodes, évoluent également. Ils mobilisent l'apport alimentaire en poissons, tels que le cabillaud, le hareng et le maquereau. L'équipe explique que les changements au niveau du style de vie du plancton sont associés au déclin des stocks halieutiques et des oiseaux friands de poissons de la mer du Nord.

Les études démontrent que des changements au niveau de la composition de la vie marine sont également en cours. Tandis que certaines espèces ressentiraient un impact négatif, d'autres se développeraient sans problème, gagnant en biodiversité et en productivité.

«Mais la plupart des impacts sont clairement négatifs, et l'ampleur du changement potentiellement important, ainsi, ensemble, ils constituent de réels signaux d'avertissement», conclut le Dr Heip.

Les autres partenaires du projet CLAMER sont la Belgique, le Danemark, l'Espagne, la France, la Grèce, l'Irlande, l'Italie, les Pays-Bas et le Royaume-Uni.

Pour de plus amples informations, consulter:

Flanders Marine Institute (VLIZ):
http://www.vliz.be/en/intro

Sir Alister Hardy Foundation for Ocean Science (SAHFOS):
http://www.sahfos.ac.uk/

CLAMER:
http://www.clamer.eu/

Recherche sur l'environnement dans le 7e PC:
http://cordis.europa.eu/fp7/environment/home_en.html

 
Lien corrompu : cliquer ici
 

Un article de Flanders Marine Institute (VLIZ), publié par cordis.europa.eu

 

Vous aimez notre travail ? Alors merci de nous soutenir

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 





Auteur : Flanders Marine Institute (VLIZ)

Source : cordis.europa.eu