La protection des forêts au centre d'une conférence internationale à Oslo - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 15/06/2010 à 22h16 par Tanka.


LA PROTECTION DES FORÊTS AU CENTRE D'UNE CONFÉRENCE INTERNATIONALE À OSLO

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
La protection des forêts au centre d'une conférence internationale à Oslo

OSLO (AP) — Un peu moins de six mois après la conférence sur le climat de Copenhague, les représentants de 52 pays ont participé jeudi à Oslo à une réunion consacrée à la mise en place d'un partenariat destiné à lutter contre la déforestation, responsable d'une part importante des émissions de gaz à effet de serre.

Au total, des engagements de plus de quatre milliards de dollars ont été pris par plusieurs Etats pour financer des programmes destinés à aider les pays pauvres à protéger leurs forêts et ralentir le réchauffement climatique.

Dans un communiqué diffusé à Paris, le ministre français de l'Ecologie Jean-Louis Borloo a salué ce partenariat fondé sur une nouvelle solidarité Nord/Sud comme une "première concrétisation des engagements pris lors du sommet de Copenhague" de décembre dernier.

Préserver la forêt, "enjeu crucial et planétaire", "c'est à la fois lutter contre le réchauffement climatique, agir contre la pauvreté et préserver la biodiversité", a souligné M. Borloo, qui s'est vu confier par l'ensemble des gouvernements la coprésidence du partenariat avec les ministres de Papouasie-Nouvelle Guinée, du Brésil et du Japon, selon le communiqué. D'après Paris, le but est notamment de s'assurer que les premiers versements correspondant au "démarrage rapide" ("fast start" décidé à Copenhague) soient "effectifs d'ici à la fin de l'année".

Le partenariat REDD+ (réduction des émissions provenant de la déforestation et de la dégradation des forêts en développement) vise à mettre en place très rapidement des programmes pour la préservation des forêts élaborés conjointement par les pays bénéficiaires et les pays donateurs.

L'Allemagne, la France, la Norvège, les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, l'Australie et le Japon se sont engagés à hauteur de quatre milliards de dollars (3,2 milliards d'euros) pour financer ce partenariat jusqu'en 2012. Deux nouveaux pays, le Danemark et la Suède, ont ajouté jeudi 73 millions de dollars (59 milliards d'euros) de plus à l'effort.

L'organisation Greenpeace a salué ces engagements tout en notant qu'on ignorait encore de quelle façon ces fonds seraient utilisés.

La Norvège a par ailleurs précisé qu'elle verserait un milliard de dollars (816 millions d'euros) supplémentaires pour aider l'Indonésie à lutter contre la déforestation. Ce phénomène fait du pays asiatique le troisième pays responsable des émissions de carbone dans le monde devant le Brésil, les deux plus gros émetteurs de CO2 étant la Chine et les Etats-Unis. Dans le cadre de l'accord avec Oslo, l'Indonésie a convenu d'imposer un moratoire de deux ans concernant la délivrance de nouveaux permis conduisant à la destruction des forêts.

Les pays présents à la Conférence d'Oslo ont par ailleurs confirmé la création d'un "secrétariat léger" chargé d'assurer le suivi des flux financiers et des actions dans le cadre du partenariat REDD+, afin de coordonner l'aide et rationaliser la distribution de l'assistance.

Cet organe de coordination, ainsi qu'une base de données créée pour rationaliser l'aide, permettront de donner de l'élan avant le prochain sommet sur le climat prévu à Cancun au Mexique à la fin de l'année, a estimé la commissaire européenne chargée du Climat Connie Hedegaard.

Quelque 13 millions d'hectares de forêts disparaissent chaque année, selon des chiffres communiqués par l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO). Et cette disparition pèse lourd. L'abattage, la combustion et la décomposition des arbres représentent jusqu'à 20% des émissions de dioxyde de carbone (CO2).

La conférence d'Oslo, qui faisait suite à une réunion organisée à Paris en mars, est la dernière prévue sur le partenariat REDD+ avant le sommet de Cancun. AP

Pour en savoir plus sur la situation planétaire

.





Auteur : cr/v0-com/jp

Source : tempsreel.nouvelobs.com