Effondrement du blé avant coupure mondiale d'eau d'électricité et 6ème reformataGe du fond des ÂGes

La présidence polonaise compte mettre le gaz de schiste à l'honneur - Le Vrai d'UFO's ;o)

Accueil

Cette actualité a été publiée le 12/05/2011 à 12h13 par geof.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
La présidence polonaise compte mettre le gaz de schiste à l'honneur

 
La Pologne qui succèdera à la Hongrie à la présidence de l'UE au second semestre 2011 commence à faire pression en faveur du gaz de schiste. Varsovie veut manifestement profiter de la présidence pour promouvoir ses propres ressources en gaz non conventionnel.

S'exprimant à l'occasion d'un événement organisé à Bruxelles par le think-tank polonais demosEuropa, le sous-secrétaire polonais au ministère des affaires étrangères, Maciej Szpunar, a déclaré avoir le soutien de plusieurs pays et de la Commission européenne. Il estime à près de 15 trillion m³ le volume de gaz de schiste en Europe.

Le débat était organisé avec le soutien du ministère polonais des affaires étrangères ainsi que des groupes gazier PGNiG et pétrolier PKN Orlen polonais.

Selon M. Szpunar, l'exploration des gisements de gaz de schiste en Pologne se fait à une vitesse « sans précédent ». Et la collaboration avec des partenaires canadiens et américains a permis au clanur énergétique polonais de se forger une expertise sur les questions géologiques, de R&D et environnementales liées à l'exploration et l'exploitation du gaz de schiste.

La Pologne souhaite désormais une coopération européenne pour permettre au gaz de schiste de contribuer à la réalisation des objectifs climatiques de l'UE.

Le sous-secrétaire polonais ne semble voir que des avantages dans le gaz de schiste qu'il présente comme un moyen de réduire la dépendance de l'UE vis-à-vis du gaz conventionnel importé, par le développement d'une ressource énergétique propre. Cela permettra aussi à de nombreux nouveaux intervenants dans le clanur gazier d'améliorer la transparence du marché.

Outre le fait d'aider l'UE à utiliser des carburants à faible teneur en carbone, le gaz de schiste serait avantageux pour l'ensemble de l'économie européenne.

Dieter Helm, qui préside actuellement un groupe d'universitaires conseillant la Commission sur sa feuille de route Energie 2050, s'est également exprimé en son nom « personnel ». Il a dit avoir des doutes quant à certaines affirmations qui alimentent la politique européenne : par exemple, le fait que les énergies renouvelables sont de moins en moins chères ou que les carburants fossiles sont en baisse constante.

Il réfute aussi l'idée selon laquelle la majeure partie de la recherche et développement (R&D) concernerait les énergies renouvelables.

Selon ce professeur d'Oxford, la plupart de la R&D porte sur les combustibles conventionnels, le forage horizontal étant un exemple notable. M. Helm souligne les « énormes » réserves de gaz de schiste. « La croûte terrestre est criblée de combustibles fossiles. La pénurie n'existe pas. Le tout est d'arriver à l'extraire », affirme M. Helm, qui a présidé, le 5 mai, la première session du groupe consultatif de la Commission pour la feuille de route Energie 2050.

« Il y en a assez (de combustibles fossiles) pour faire cuire la planète plusieurs fois. Le gaz de schiste est en grande partie moins cher que le gaz conventionnel. C'est une énergie pour maintenant », estime-t-il. M. Helm reconnaît toutefois qu'il y a beaucoup de problèmes environnementaux comme l'utilisation de grandes quantités d'eau chargée de produits chimiques. « Mais par raport au charbon, le gaz de schiste est formidable ».

Le Conseil européen spécial sur l'énergie du 4 février a conclu : « Afin de renforcer la sécurité de l'aprovisionnement de l'UE, il conviendrait d'évaluer le potentiel dont dispose l'Europe en matière d'extraction et d'utilisation durables de ressources en combustibles fossiles conventionnels et non conventionnels (gaz de schistes et schiste bitumineux) ».

Les écologistes soulignent les conséquences environnementales et sociales graves de l'exploitation du gaz de schiste : pollution de l'air et de l'eau, destruction des forêts et tourbières, modification de l'utilisation des sols, pertes en biodiversité et impact sur les communautés indigènes. L'industrie met en avant les bénéfices sur base d'études suggérant qu'une exploitation réussie du gaz de schiste augmenterait les réserves en gaz de l'UE de 50 %.

Voir en ligne : https://www.euractiv.fr/pologne-veut...

 

Un article de M.V., publié par Cawa

 

Vous aimez notre travail ? Alors merci de nous soutenir

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

 

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

      

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

 

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

      

 

Auteur : M.V.

Source : www.cawa.fr

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter geof
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr

Commentaires des internautes

Laisser un commentaire sur cette actualité

Aucun commentaire n'a encore été déposé sur cette actualité.