La première gare haute qualité environnementale et solaire française - L'atelier

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 08/06/2010 à 21h55 par Jacques.


LA PREMIÈRE GARE HAUTE QUALITÉ ENVIRONNEMENTALE ET SOLAIRE FRANÇAISE

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
La première gare haute qualité environnementale et solaire française

La première gare haute qualité environnementale française a été inaugurée à Achères (Yvelines) le 26 mai 2010 après un an de travaux. C'est la première gare française à avoir bénéficié d'une approche "haute qualité environnementale" (HQE), dont elle a été "site pilote". C'est aussi la première "gare solaire" de France.

Grâce à la mise en place de dispositifs et matériaux innovants et efficaces sur le plan énergétique et environnemental (panneaux solaires, membrane photovoltaïque, vitrages à isolation renforcée, pompe à chaleur, détecteurs de mouvement, conduit de lumière, toiture végétalisée, récupération des eaux de pluie, urinoirs sans eau, etc), la nouvelle gare consomme 64% d'énergie de moins que l'ancienne, émet 84% de gaz à effet de serre en moins (soit 12 tonnes d'équivalent CO2 évitées par an), produit l'équivalent de 25% de l'énergie qu'elle consomme et a réduit sa consommation d'eau de 59%.

De plus, son toit photovoltaïque en fait la première « gare solaire » de France.
Une gare située dans un secteur en fort développement

La commune d'Achères, située dans le département des Yvelines, compte environ 20 000 habitants (recensement de 1999) et connaît un fort développement. Elle est desservie par 2 gares Transilien SNCF : Achères Ville et Achères Grand Cormier.
La gare d'Achères Ville est située en zone de tarification 5.

Elle est desservie par l'une des deux branches SNCF du RER A et par la ligne L (axe Paris St Lazare – Cergy le Haut), à raison de 12 trains à l'heure aux heures de pointe. Elle accueille aujourd'hui environ 6000 personnes par jour (soit 12 000 passages quotidiens).

La gare est située en lisière de la forêt de Saint-Germain-en-Laye, dans une zone en cours d'urbanisation. Près de la gare, une « éco-ZAC » a été lancée par la commune.

La plupart des logements et bureaux qui sont projetés ou réalisés intègrent une composante écologique, voire HQE.
L'état initial de la gare

L'ancienne gare datait de 1976. Fin 2005, une étude a été lancée pour définir le contenu d'un projet de réaménagement.

Le diagnostic a mis en évidence l'absence de confort des espaces clients, l'inadaptation des locaux aux besoins du service, le besoin de requalification du souterrain passant sous les voies, la nécessaire réfection du parvis et la non-conformité de la gare aux normes d'accessibilité.

En janvier 2007, une étude environnementale a été réalisée. Elle a montré que le bâtiment était peu économe en énergie en raison des modes de construction en usage à l'époque de son édification.

Mal isolé et doté d'une chaudière fioul vieillissante, il était peu efficace énergétiquement avec une consommation d'énergie importante, même si le premier choc pétrolier (1973) aurait déjà dû alerter les maîtres d'oeuvre précédents.
Les fondements d'un nouveau référentiel HQE pour les gares

La méthodologie de la « haute qualité environnementale » (label HQE) a permis d'élaborer un projet global. En l'absence de référentiel HQE pour les gares, qui n'existe pas encore, la rénovation de la gare d'Achères Ville a permis de jeter les bases d'une mise en application de la méthodologie HQE aux bâtiments accueillants des voyageurs, aussi bien les gares que les aérogares.

La démarche HQE, contrôlée et certifiée par l'association « Haute Qualité Environnementale », est une méthodologie qui engage à réaliser des actions de réduction des impacts environnementaux sur 14 thèmes « cibles » répartis en deux familles, les enjeux environnementaux globaux et les aspects de confort.
Les objectifs du projet de rénovation :

* améliorer l'accueil, le service, le confort, l'aspect et la sûreté du bâtiment voyageurs, du souterrain sous les voies et des accès aux quais

* améliorer l'accessibilité de la gare et des quais aux voyageurs à mobilité réduite, handicapés ou encombrés de bagages ou d'une poussette

* réaliser un projet respectueux de l'environnement

* évaluer la faisabilité de la généralisation des dispositifs environnementaux mis en oeuvre à d'autres projets de rénovation de gare.

Les points forts écologiques du projet

La nouvelle gare a été conçue comme un laboratoire de la gare « écologique », avec des innovations technologiques pour la première fois mises en oeuvre pour un bâtiment ferroviaire.

.../...

Pour lire la suite, cliquer sur "source"

 

Pour en savoir plus sur la situation planétaire

 

........

 
.
.





Auteur : Christophe Magdelaine

Source : www.notre-planete.info