La pollution de l'air en Chine affecte le climat mondial - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 18/02/2014 à 09h37 par Exo007.


LA POLLUTION DE L'AIR EN CHINE AFFECTE LE CLIMAT MONDIAL

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
La pollution de l'air en Chine affecte le climat mondial

En janvier 2013, le smog de Pékin était tellement épais qu'on ne voyait
plus le ciel. L'indice de pollution était de 755, alors que
le maximum habituel de l'échelle de mesure de l'Air Quality Index est de 500

 

La Chine connaît depuis 30 ans un important essor économique, mais au détriment de la qualité de son air. Une nouvelle étude révèle que ce problème n'a pas que des retombées régionales. Le climat mondial pourrait être impacté, comme le sont les cyclones qui se développent en hiver dans le nord-ouest du Pacifique.

(...)

Depuis longtemps déjà, il est supposé que cette pollution croissante doit impacter le climat et les activités cycloniques dans le Pacifique. Après tout, la matière en suspension intervient notamment dans la formation des nuages et des précipitations, tout en jouant un rôle direct et indirect sur le forçage radiatif de l'atmosphère.

Cependant, sans étude préalable, ces suppositions restaient théoriques. C'est pourquoi les travaux présentés dans la revue Nature Communications par Yuan Wang de l'université Texas A&M (États-Unis) sont importants. Ils viennent de combler ce manque en validant la théorie.

 


Vue satellite du transport sur de longues distances des panaches d'aérosols
et de particules en suspension produits en Chine, et qui polluent fortement
l'air de nombreuses grandes villes de ce pays

 

Des cyclones renforcés par la pollution de l'air chinois

Pour ce faire, les chercheurs ont utilisé plusieurs modèles atmosphériques, qu'ils ont à chaque fois fait tourner avec deux scénarios (air propre et air pollué).

Le premier a permis d'étudier l'influence de la pollution sur la formation des nuages à une échelle régionale et saisonnière à très haute résolution (possibilité de modéliser un nuage seul au sein d'une région couvrant une zone de convection complète).

Le deuxième n'était autre qu'un modèle climatique d'une portée mondiale, qui a été alimenté par les données obtenues lors des simulations précédentes. Tous les résultats ont finalement été comparés à des observations faites ces 30 dernières années.

Les aérosols et autres particules en suspension monteraient parfois jusqu'à plus de 10 km d'altitude, atteignant ainsi la haute atmosphère.

(...)

À une échelle globale, tous les cyclones se développant à de moyennes latitudes auraient été influencés par la pollution, notamment à cause d'une augmentation des échanges de chaleur méridiens (+ 9%).

Voilà donc comment la pollution chinoise influence le climat mondial.

(...)

Pour lire la totalité, cliquer ICI

 

Un article de Quentin Mauguit , publié par futura-sciences.com et relayé par SOS-planete

 

Deux nouveaux modules d'actualité : Les JO de Poutine - Méditerranée et gaz sarin

 

 

L'Actualité vraie sur votre mobile du site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 





Auteur : Quentin Mauguit

Source : www.futura-sciences.com