IA: Non freinée par l'éthique et désormais exponentielle, l'I.A. quantique est devenue incontrôlable

La police évacue les écologistes du bois du Lappersfort à Bruges - Le Vrai d'UFO's ;o)

Accueil

Cette actualité a été publiée le 06/03/2010 à 01h58 par Lo.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
La police évacue les écologistes du bois du Lappersfort à Bruges

Belgique- Une cinquantaine de policiers ont commencé jeudi matin (04/03/2010) vers 8h00 à évacuer par la force la partie du bois du Lappersfort (Lappersfortbos), à Bruges, occupée depuis novembre dernier par des militants écologistes qui veulent ainsi prévenir sa destruction.

Des services spécialisés de la police fédérale ont été appelés à la rescousse pour déloger une vingtaine de militants, réfugiés dans les arbres qu'ils souhaitent protéger de la destruction.

Les médias ont été tenus à distance, tandis que les premiers arbres étaient tronçonnés.

Lors d'un point presse, le chef de corps de la police de Bruges a indiqué que 9 personnes avaient déjà été interpellées.

Le bois du Lappersfort est depuis des années un symbole de la lutte pour la protection de la nature en Flandre. D'une superficie de 17 hectares, celui-ci est situé le long du canal Gand-Bruges.

Les défenseurs de l'environnement souhaitent qu'il soit classé dans son entièreté, alors que l'administration de l'urbanisme l'a partiellement classé en zone de développement industriel et de PME...

Source: le Vif.be

Retour sur cette lutte écologiste en Belgique:

Le camp d'action au Lappersfort a débuté le 7 août 2001. Le Groene Gordel Front (GGF) a été créé 250 jours plus tard. Le 14 octobre 2002, les occupants du bois sont expulsés. Les violences policières choquent. Quelque 5000 personnes indignées, dont de nombreuses familles avec enfants, manifestent à Bruges pour dire leur désaccord avec les projets de Fabricom et du bourgmestre Moenaert.

Treize activistes qui ont participé au premier camp d'action risquent toujours une amende de cinquante mille euros. S'ils pénètrent à nouveau dans le bois, Fabricom leur réclamera les coûts de l'expulsion d'il y a cinq ans. Les autorités essaient par ce biais d'empêcher de nouvelles actions. Heureusement, il y a suffisamment d'autres activistes prêts à reprendre le flambeau.

GroenFront! n'est pas une organisation mais un réseau au sein duquel des militants écologistes radicaux venus d'horizons divers et mouvants pratiquent l'action directe. C'est la branche néerlandophone du mouvement britannique Earth First!

En pratique, le recours à l'action directe n'est en général envisagé que lorsque d'autres moyens (par exemple juridiques) ont été épuisés. GroenFront! est organisé de manière horizontale, n'a pas de liste de membres ni d'administration, et ne reçoit pas de subventions. Le matériel (pour grimper) est financé par des dons et des soirées de soutien.

Voir aussi:
GroenFront! au Lappersfort contre Suez-Fabricom
et Recours en grâce pour un bois condamné (pdf)

Info sélectionnée par Lo

SOS-planete

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter Lo
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr

Commentaires des internautes

Laisser un commentaire sur cette actualité

Aucun commentaire n'a encore été déposé sur cette actualité.