La plus vaste réserve naturelle marine dans les îles Chagos - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 03/04/2010 à 02h03 par Tanka.


LA PLUS VASTE RÉSERVE NATURELLE MARINE DANS LES ÎLES CHAGOS

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
La plus vaste réserve naturelle marine dans les îles Chagos

Le Royaume-Uni a donné jeudi son feu vert à la création de la plus vaste réserve naturelle marine au monde autour des îles Chagos, dans l'océan Indien, une initiative qui déplaît aux anciens habitants de l'archipel expulsés dans les années 60.

Cette réserve naturelle va protéger une région que des militants écologistes ont comparée à la Grande barrière de corail d'Australie, grâce à sa vie marine et en particulier à ses récifs de corail et à sa population de thons jaunes, de tortues et de crabes de cocotier.

Elle comprendra notamment une zone interdite à la pêche à des fins commerciales, a précisé le ministre britannique des Affaires étrangères David Miliband. La Zone marine protégée (MPA) s'étendra sur environ 400.000 kilomètres carrés "et sa création doublera la surface des océans placés sous protection dans le monde", a expliqué M. Miliband.

Expulsion

Entre 1965 et 1972, quelque 2.000 Chagossiens ont dû quitter l'archipel, une colonie britannique située au sud des Maldives, à la suite d'un accord américano-britannique pour transformer la plus grande des îles Chagos, Diego Garcia (27 km2), en base militaire américaine.

L'archipel était alors habité par des métis d'Africains, d'Asiatiques et de colons français qui vivaient sous un système matriarcal, sans échanges monétaires. Les derniers habitants en ont été expulsés en 1972, embarqués de force dans des bateaux et déposés sur l'île Maurice et aux Seychelles, sans aide ni compensation, selon le groupe Minority Rights International.

Diego Garcia est actuellement habité par environ 1.700 soldats américains, 1.500 employés civils et une cinquantaine de Britanniques. La plupart des Chagossiens évacués, qui militent pour obtenir l'autorisation de regagner leur archipel, ont critiqué le projet britannique.

Olivier Bancoult, du Groupe des réfugiés chagossiens, a accusé début mars le Royaume-Uni d'"essayer de créer une zone protégée pour empêcher les Chagossiens de retourner sur leurs îles natales". David Miliband a précisé que la création de la réserve "ne modifiera pas l'engagement du Royaume-Uni à céder ce territoire à l'île Maurice lorsqu'il ne sera plus utile en matière de défense".

Source : 7sur7.be

Information recueillie par Anny

Pour en savoir plus sur la situation planétaire