la planète n'a jamais consommé autant de poisson - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 01/02/2011 à 22h16 par Tanka.


LA PLANÈTE N'A JAMAIS CONSOMMÉ AUTANT DE POISSON

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
la planète n'a jamais consommé autant de poisson

Titre original : 17 kg par habitant : la planète n'a jamais consommé autant de poisson, selon la FAO

La contribution du poisson à l'alimentation a atteint en moyenne un record de près de 17 kg par habitant et le poisson assure au moins 15 % des besoins moyens en protéines animales de plus de 3 milliards de personnes, selon le rapport de la FAO "La situation mondiale des pêches et de l'aquaculture 2010", publié hier.

L'aquaculture en pleine croissance
Cet accroissement s'explique principalement par le développement de l'aquaculture qui est appelée à dépasser les pêches de capture comme source de nourriture.

Au total, les pêches et l'aquaculture font vivre 540 millions de personnes, soit 8 % de la population mondiale.

Les produits de la pêche continuent d'être les produits alimentaires de base les plus échangés à l'échelle mondiale, pour une valeur record de 102 milliards de dollars en 2008 (+ 9% par rapport à 2007).

32% des stocks de poissons surexploités

Les stocks de poissons mondiaux surexploités, épuisés ou en phase de reconstitution sont estimés légèrement supérieurs à ceux de 2006, soit quelque 32 %, et doivent être restaurés d'urgence, souligne le rapport.

A l'autre bout de l'échelle, 15 % des groupes de stocks suivis par la FAO étaient estimés sous-exploités (3 %) ou modérément exploités (12 %) et, par conséquent, capables de fournir des captures supérieures au niveau actuel.

"Le fait que la situation des stocks ne s'est pas améliorée est source de grande préoccupation", a déclaré Richard Grainger, un expert de pêches à la FAO et un des responsables éditoriaux du rapport. "Le pourcentage de surexploitation doit régresser, même s'il semble que nous ayons atteint un plateau".

Des pistes pour préserver la ressource
Parmi les pistes envisagées pour mieux gérer cette ressource, le rapport examine :

* la possibilité de mesures commerciales contre la pêche illicite (estimée à 10 à 23,5 milliards de dollars par an), non déclarée et non réglementée (INN).

* la création d'un registre mondial des navires de pêche, qui passerait par l'attribution d'un «numéro d'identification unique» à vie à chaque navire, indépendamment des changements de propriétaire ou de pavillon ;

* une approche écosystémique des pêches, c'est-à-dire une approche intégrée conjuguant les objectifs de la société et la situation des ressources halieutiques et de leur environnement naturel et humain.

Lance-toi! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage!

Le site étrange qui dérange même les anges!





Auteur : lesinfosvertes

Source : lesinfosvertes.hautetfort.com