La place des Peuples Premiers en Australie - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 27/01/2012 à 17h53 par Tanka.


LA PLACE DES PEUPLES PREMIERS EN AUSTRALIE

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
La place des Peuples Premiers en Australie

 
Un article de la Constitution australienne permet aux gouvernements australiens d'adopter des lois uniquement applicables à certains groupes raciaux. De la discrimination pure et simple pour un Comité d'experts qui vient de relancer le débat sur la reconnaissance des peuples premiers par la Constitution australienne.

Ce comité d'experts présidé par Patrick Dodson, le responsable du Conseil pour la réconciliation aborigène, a remis ses recommandations au gouvernement australien et prône toute une série de modifications importantes de la Constitution pour que les peuples aborigènes et insulaires du Détroit de Torres soient reconnus officiellement à titre de ‘Peuples Premiers' d'Australie.

En Australie, tout changement à la Constitution nécessite un référendum et la bataille est loin d'être gagnée pour Mark Liebler, co-président du Conseil pour la réconciliation aborigène.

LIEBLER : « Après avoir visité 84 communautés à travers l'Australie, régionale, rurale et urbaine, après 250 séries de consultations, après avoir examiné 3 600 propositions, nous sommes heureux de pouvoir présenter le rapport unanime, je répète unanime des 22 membres du Comité d'experts au Premier ministre. »

Pour Patrick Dodson, de nouvelles clauses doivent être ajoutées à la constitution et d'autres supprimées. Mais comme je le disais, tout changement à la Constitution passe par un référendum national et si l'on regarde en arrière, sur 44 référendums organisés en Australie depuis 1901, le Oui ne l'a emporté que 8 fois. Julia Gillard, Premier ministre, reconnaît qu'il faudra convaincre et qu'il s'agit là d'un véritable défi.

GILLARD : « Il va falloir faire preuve d'une volonté bipartite la plus forte et la plus profonde possible. Il va falloir que chacun d'entre nous, toute personne impliquée dans la politique, que soit au Parlement fédéral, au niveau des États, dans les municipalités, au coin de la rue, il faut que tout le monde donne le meilleur de soi-même pour se faire l'avocat du changement avec un degré d'unité maximum. »

L'opposition a bien accueilli ce rapport mais avec beaucoup de prudence. Ecoutons Tony Abbott, le dirigeant de l'opposition.

ABBOTT : « Nous avons quelques réserves sur quoi que ce soit qui consiste à un projet de loi unique que nous devons tous accepter. Mais nous reconnaissons que les espoirs et rêves de millions d'Australiens passent par une reconnaissance constitutionnelle du peuple indigène. Mais s'il y a une chose que j'aimerais faire, c'est d'accueillir favorablement ce rapport aujourd'hui. »

Par souci de simplicité, le comité d'experts a recommandé la tenue d'un seul référendum à une seule question sur les modifications requises pour que les Peuples Premiers d'Australie soient reconnus par la Constitution australienne.
 

Un article de 24h dans le Pacifique
 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 





Source : 24hdanslepacifique.com