La pétition pour le retrait du pesticide Round'up prend de l'ampleur - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 08/05/2013 à 21h48 par Jacky.


LA PÉTITION POUR LE RETRAIT DU PESTICIDE ROUND'UP PREND DE L'AMPLEUR

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
La pétition pour le retrait du pesticide Round'up prend de l'ampleur

 

Castorama, leader européen et plus grande enseigne du bricolage en France propose du Roundup aux jardiniers amateurs, alors que plusieurs études scientifiques ont démontré la toxicité de ce produit. Une pétition demande à Castorama de montrer l'exemple en arrêtant de vendre ce produit dangereux.

Le Roundup est un herbicide très populaire chez les agriculteurs et les jardiniers amateurs qui croient souvent avoir à faire à un produit biodégradable et sans dangers. En effet, les utilisateurs peuvent lire sur les bidons de Roundup vendus en grande surface et chez les enseignes de bricolage comme Castorama, qu' “utilisé selon le mode d'emploi, Roundup ne présente pas de risque pour l'homme, les animaux et leur environnement”.

Pourtant, le Roundup est loin d'être inoffensif : Monsanto, qui commercialise ce produit, a été condamné pour publicité mensongère concernant une annonce qui montrait un chien couvrant une plante de Roundup afin de déterrer un os enseveli pour le manger en toute sécurité, sans se préoccuper d'éventuels résidus toxiques sur sa nourriture.

Depuis, plusieurs études scientifiques ont montré la toxicité de ce produit, notamment l'étude du professeur Gilles Eric Séralini de l'université de Caen, qui a révélé que le produit avait un caractère cancérigène sur des rats en ayant consommé pendant 2 ans. En plus de développer les cancers, le Roundup est notamment accusé d'être à l'origine de troubles de la reproduction.

D'ici décembre, le sort de ce pesticide doit être discuté au Parlement français et à la Commission européenne. Seulement, sans pression populaire, le pesticide le plus vendu au monde, et sans doute l'un des plus dangereux aussi, risque de passer une fois de plus entre les gouttes... Il est donc indispensable d'en appeler à la responsabilité des grands distributeurs face à leurs clients.

Castorama s'est déjà engagé à fournir à ses clients une alternative écologique dans tous les rayons de l'enseigne en signant un partenariat avec le WWF. Demandons au leader du bricolage d'aller plus loin et de montrer l'exemple aux autres enseignes en stoppant la distribution du Roundup dans ses rayons.

Signez la pétition et diffusez-là autour de vous.

 

Un article de reporterre.net, relayé par SOS-planete

 

Ce post vous est transmis grâce au dispositif mis en place par l'équipe bénévole des lanceurs d'alerte de SOS-planete. Ce site accueille environ 6500 visiteurs par jour. Il est édité par Terre sacrée (association à but non lucratif) qui, en 2013, compte seulement 36 membres. Si vous pensez que nos efforts en valent la peine et si vous voulez nous aider à progresser, merci donc d'adhérer ou de renouveler votre adhésion.

 

Testament oral d'un Ancien à ses enfants et petits-enfants

 

N'acceptez pas le crime organisé ! Rejoignez la Force ! Ralliez le Cercle des Anciens ! Apportez votre petite pierre à une évolution joyeuse, compatible avec la Vraie Vie...

 

 

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 





Auteur : Rédaction reporterre.net

Source : www.reporterre.net