La pègre japonaise fait le ménage à Fukushima - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 12/03/2013 à 13h14 par kannie.


LA PÈGRE JAPONAISE FAIT LE MÉNAGE À FUKUSHIMA

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
La pègre japonaise fait le ménage à Fukushima

Ici, de "simples nettoyeurs"

 

Fukushima manque de «nettoyeurs». Malgré la propagande de Tepco visant à minimiser les risques de contamination, les petites mains ne se bousculent pas aux portes de la centrale pour «évacuer le becquerel», au profit de la pègre japonaise, grande pourvoyeuse de main d'oeuvre bon marché.

Parti pour durer au moins 40 ans, selon les propres estimations de Tepco, le démantèlement de la centrale de Fukushima manque déjà de bras. Selon le Fukushima Diary, un site d'informations tenu par un journaliste japonais réfugié en France, «la pénurie en travailleurs pour Fukushima est un des plus importants soucis pour le démantèlement de la centrale». Au cours d'une conférence de presse tenue le 8 mars 2013, Tepco a fait part de sa difficulté à «maintenir stable le recrutement de travailleurs pour Fukushima».

De quoi inquiéter l'opérateur japonais. A supposer qu'il n'y ait plus de tremblement de terre majeur durant la période, Tepco devrait mettre au moins 56 ans pour déverser tout le tritium en mer, «ceci dans l'hypothèse que le volume d'eaux stockées n'augmentera plus jamais, même de 1 cm³ et qu'ils déversent tous les jours le tritium dans la mer au plus haut niveau autorisé par les règles de sécurité».

(...)

 

Pour lire la suite, cliquer ICI

 

Un article de Régis Soubrouillard, publié par marianne.net et relayé par SOS-planete

 

Ce post vous est transmis grâce au dispositif mis en place par l'équipe bénévole des lanceurs d'alerte de SOS-planete

 

 

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 





Auteur : Régis Soubrouillard

Source : www.marianne.net