L'Alphabet du confinement - Mieux vaut en rire ! Merci aux dessinateurs qui donnent la pêche...

La pauvreté laisse des marques biologiques permanentes chez les enfants - Demain l'Homme

Accueil

Cette actualité a été publiée le 24/02/2010 à 09h02 par laurence.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager par mail
La pauvreté laisse des marques biologiques permanentes chez les enfants

La pauvreté peut avoir des effets biologiques profonds et permanents chez de très jeunes enfants qui, devenus adultes, courent un risque accru de problème de santé, montrent des recherches présentées dimanche.

"La pauvreté a le potentiel de modifier profondément la neurobiologie du jeune enfant en développement" et peut directement affecter le cours de toute sa vie, a expliqué Greg Duncan, professeur de science sociale à l'Université de Californie (ouest), l'auteur d'une des études, lors de la conférence annuelle de l'American Association for the Advancement of Science (AAAS) réunie ce week-end à San Diego (Californie)

"Nous avons découvert que les jeunes enfants grandissant dans des milieux désavantagés réagissaient au stress de façon disproportionné ce qu'on a pu mesurer avec des études hormonales, neurologiques à l'aide de scanners du cerveau, et plus récemment dans les analyses génétiques", a précisé le Dr Thomas Boyce, professeur de pédiatrie à l'Université de Colombie britannique au Canada

Pour lire la suite de l'article cliquer sur lien utile

Source : lesechos.fr

Information recueillie par Laurence

 

Pour en savoir plus sur la situation planétaire

 

      

 

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter laurence
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr

Commentaires des internautes

Laisser un commentaire sur cette actualité

Aucun commentaire n'a encore été déposé sur cette actualité.