La Pac 2013, vers une agriculture durable? - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 08/11/2010 à 22h05 par Tanka.


LA PAC 2013, VERS UNE AGRICULTURE DURABLE?

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
La Pac 2013, vers une agriculture durable?

PLANETE - Le ministère de l'Environnement a présenté ses propositions pour la prochaine réforme de la politique agricole commune en 2013...

Pesticides tueurs de biodiversité, importation de soja OGM, élevage bovin émetteur de méthane... L'agriculture intensive est accusée de contribuer massivement au réchauffement climatique et à l'extinction de la biodiversité.

Alors que la politique agricole commune doit être révisée en 2013, le ministère de l'Environnement a formulé des propositions pour une agriculture plus responsable, qui ne sont pas du goût de la FNSEA (Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles).

Des propositions pour une Pac plus responsable

C'est une «agriculture durable à l'échelle européenne» pour assurer la sécurité alimentaire et répondre aux attentes des consommateurs que demande le ministère de l'Environnement à son homologue de l'Agriculture: «La Pac a montré son efficacité à augmenter la productivité agricole (...).

La réforme de 2013 doit désormais assurer la mise en place d'instruments permettant de conjuguer performances économiques, sociales et environnementales, en assurant une production agricole plus économe en ressources naturelles mobilisées», peut-on lire dans le dossier du ministère de l'Environnement.

Pour cela, le ministère propose trois critères de paiement des subventions: l'utilisation des ressources du vivant de manière durable, la rémunération des services environnementaux rendus par les systèmes de production mis en place (par exemple, pour l'agriculture biologique qui améliore la qualité des eaux des nappes phréatiques) et le soutien à «la transition agro-écologique» vers des pratiques durables (et notamment vers le bio ou l'application du plan Ecophyto).

Les syndicats agricoles font la sourde oreille

Mais ces propositions n'ont pas convaincu la FNSEA. Dans un communiqué, le syndicat agricole dénonce l'intrusion du ministère de l'Environnement dans le domaine réservé de l'agriculture.

Une critique aberrante pour le collectif PAC 2013 (qui réunit entre autres la Fondation Nicolas Hulot, le WWF et France Nature Environnement): pour eux, la contribution du ministère de l'Environnement est «utile et légitime». Ils dénoncent particulièrement le retrait des propositions du ministère de son site Web après les vives critiques émises par la FNSEA et d'autres syndicats agricoles.

Alors que le sommet de Nagoya a entre autres débattu de la possibilité de réduire les subventions publiques néfastes à la biodiversité, les questions environnementales vont être de plus en plus liées à l'agriculture. Sauf si le poids des syndicats reste plus fort que la volonté écologique.

Devenez lanceur d'alertes

SOS-planete





Auteur : Audrey Chauvet

Source : www.20minutes.fr