La NASA développe un programme pour anticiper les tempêtes solaires - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 22/12/2010 à 21h49 par Tanka.


LA NASA DÉVELOPPE UN PROGRAMME POUR ANTICIPER LES TEMPÊTES SOLAIRES

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
La NASA développe un programme pour anticiper les tempêtes solaires

Les prévisions scientifiques sont formelles : l'année 2013 verra le cycle solaire, en plein changement en ce moment-même, atteindre son pic d'activité.

L'éventualité d'une tempête solaire susceptible de causer des dégâts considérables pour l'ensemble de la technologie humaine est alors sérieusement à prendre en compte. Un tel évènement pourrait provoquer des coupures des services média, GPS, internet, télévision, électricité, etc.

On se rappelle par exemple de la célèbre tempête Carrington Event en 1859, qui avait à l'époque particulièrement affecté les opérateurs télégraphiques, ou, plus récemment, de celles de 1989 au Québec, puis de 2003 dans différents pays comme l'Afrique du Sud et la Suède, causant de très longues coupures du courant.

Sans imaginer un scénario catastrophe pour 2013, on peut inévitablement s'attendre à des éjections de masse coronale relativement nombreuses, envoyant des milliards de tonnes de particules chargées en électricité en direction de la Terre et pouvant, suite à l'interaction avec le champ magnétique terrestre, considérablement endommager les transformateurs électriques.

Les coûts d'un tel phénomène pourraient se chiffrer jusqu'à 2 000 milliards de dollars, affectant l'économie américaine pendant une période de 4 à 10 ans.

Afin de se préparer à cette période de forte activité solaire et de protéger le réseau électrique, la NASA est en train de développer un projet de prévention poussée, en association avec l'Institut de Recherche sur le Courant Electrique.

Le but est de développer, grâce aux satellites et sondes spatiales fournissant des images 3D, un système d'observation en temps réel du Soleil capable d'évaluer l'impact potentiel des tempêtes solaires, en prédisant le moment et le lieu d'un potentiel incident.

Le programme, intitulé « Solar Shield » (bouclier ou écran solaire), part de prévisions à long terme (de 24h à 48h) avant d'affiner de plus en plus précisément les informations, jusqu'à ce qu'un satellite de surveillance météorologique (« Advanced Composition Explorer ») fournisse aux équipes scientifiques, 30 minutes seulement avant la collision, des indications exactes sur la vitesse, la densité, ou encore le champ magnétique des éjections de masse coronale.

Celles-ci seraient de ce fait en mesure de se préparer à la collision, par exemple en désactivant du réseau les transformateurs en question et en redistribuant les lignes de courant.

Ce programme, mené par le professeur Antti Pulkkinen et son équipe au Community Coordinated Modeling Center (CCMC) du centre spatial Goddard de la NASA, n'est pour l'instant qu'expérimental et doit encore être amélioré, d'autant plus qu'une prédiction erronée ne serait pas sans conséquences.

Outre les conséquences économiques, une erreur d'appréciation enclencherait des coupures électriques non-négligeables, provoquant alors ce qu'elle cherchait à justement éviter.

Devenez lanceur d'alertes

Combat pacifique pour la Vie





Auteur : NASA Science

Source : www.maxisciences.com