L'Alphabet du confinement - Mieux vaut en rire ! Merci aux dessinateurs qui donnent la pêche...

La nanofood est-elle une menace ? - Demain l'Homme

Accueil

Cette actualité a été publiée le 18/11/2012 à 01h37 par Fred.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager par mail
La nanofood est-elle une menace ?

 

L'industrie agro-alimentaire saupoudre allègrement ses recettes de ces particules nanométriques dont près de 250 « d'utilisations courantes » sont répertoriées par l'ANSES. Pourtant, aucune évaluation de leurs effets sur la santé n'existe, alors doit-on s'attendre à un prochain scandale digne des OGM ?

En pratique

La plupart des nanoparticules sont utilisées comme agent technologique, elles figurent même pour la plupart dans la catégorie arômes ou additifs alors que ce sont de véritables procédés chimiques. Leur nom : dioxyde de silicium (SiO2) , dioxyde de titane (TiO2) davantage connus sous le nom d'additifs alimentaires E551 et E171.

Votre soupe en sachet ne fait plus de grumeaux ? Nanoparticule ! Le chocolat ne blanchit plus ? Nanoparticule ! Les bonbons de vos enfants sont d'une élasticité incroyable ? Nanoparticule !

Dans le monde opaque des géants de l'agro-industrie, les nanoparticules font partie du décor car elles rendent possible la personnalisation d'un produit en fonction de l'âge, des carences ou des problèmes de santé du consommateur. Nul ne peut les repérer car il existe un vide juridique les concernant. Faute de législation, les industriels peuvent donc en toute légalité les incorporer dans leurs recettes, sans qu'aucune étude n'ait été réalisée.

Et les risques sanitaires ?

Y a-t-il des risques sanitaires à ingérer ces particules que les barrières naturelles ne stoppent pas ? Comment ces particules sont-elles digérées, où vont-elles se nicher, comment sont-elles éliminées ? Personne ne peut actuellement répondre, le CNRS a lancé en 2007 une étude, qui n'aurait toujours pas pris fin et les Pays-Bas procèdent actuellement à une étude poussée sur les effets du dioxyde de silicium sur la santé.

A noter que dès 2013, les industriels devront obligatoirement déclarer l'utilisation les nano substances au Ministère de l'Ecologie mais que grâce au secret industriel, cette menace restera invisible pour les consommateurs sur certains produits bien protégés.

 

Un article de Julie, publié par ohmyfood.fr et relayé par  

SOS-planete.

 

Ce post vous est transmis grâce au dispositif mis en place par l'équipe bénévole des lanceurs d'alerte de  

SOS-planete. Si vous jugez son contenu intéressant, n'hésitez pas à le partager au sein de votre entourage proche et virtuel (contacts, réseaux sociaux). Un petit clic qui se propagera naturellement sur la Toile. Merci de participer concrètement, ou à votre façon, à cette tâche d'information et d'éveil des consciences, donc à la sauvegarde de notre planète vivante et de l'Humanité.

 

Le module de news "Comment va la belle bleue ?" en grand écran

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

      

 

Mine de connaissances - Contacter l'équipe : vivant12)at(free.fr

 

Auteur : Julie

Source : www.ohmyfood.fr

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter Fred
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr

Commentaires des internautes

Laisser un commentaire sur cette actualité

Aucun commentaire n'a encore été déposé sur cette actualité.