Qu'est-ce qui prouve que l'espèce dite humaine est plus ingénieuse que la Mère de tous les vivants ?

La mise à mort de la campagne - Demain l'Homme

Accueil

Cette actualité a été publiée le 07/02/2013 à 17h29 par kannie.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager par mail
La mise à mort de la campagne

 

(...)

UNE CAMPAGNE RECOMPOSÉE ET EN DÉCOMPOSITION

Ce n'est finalement plus d'une campagne qui reflète un mode de vie et une manière de se nourrir sainement dont nous héritons aujourd'hui, mais de manière générale d'une campagne façonnée par les politiques agricoles fondées sur une nouvelle répartition des cultures en fonction des intérêts financiers et des lois du marché.

La biodiversité des productions a largement disparu. La spécialisation a remodelé l'espace rural. Des secteurs entiers de production, dans certaines régions ont en grande partie disparu (élevage traditionnel, maraîchage autour des villes...), d'autres se sont hyper développés sous la forme de mono production, mono culture.

Le phénomène n'est évidemment pas que national. Il a ses origines dans les choix politiques qui ont été faits en matière agricole dans la construction européenne. Les mécanismes du marché unique ont éliminés les «cultures les moins rentables», et souvent celles de qualité, au profit de monoproductions «industrialisées» et effectuées avec une main d'oeuvre sous payée –exemple : les fruits et légumes en Europe.

C'est probablement en matière d'élevage que les dérives sont les plus graves. Les élevages en batteries, hors sol, avec nourriture industrielle et traitements pharmaceutiques sont devenus la règle... entraînant une baisse considérable de la qualité et des conséquences dramatiques sur l'environnement et la santé.

La pollution de l'environnement par les OGM, des sols par les engrais et l'épandage d'insecticides et fongicides complètent le tableau. Les États sont complices de ces dérives, et en sont même les organisateurs, au nom du système marchand dont ils sont les garants.

Si l'aspect quantitatif de la production y trouve son compte, il n'en est pas de même de la dimension qualitative. Les scandales et affaires sanitaires qui constellent l'histoire de l'industrie agroalimentaire depuis un demi siècle en donnent une parfaite illustration.

La différence considérable entre le prix/coûts de production et les prix de marché, le rôle parasite des intermédiaires, les politiques inégalitaires de subvention ont fait de notre système d'alimentation une jungle où règne l'inégalité et les incertitudes pour l'avenir. Sans réaction, ce système nous conduit à la catastrophe écologique, économique, sanitaire et sociale.

 

Un article de Patrick MIGNARD, publié par altermonde-sans-frontiere.com et relayé par  

SOS-planete. Pour en lire la totalité, cliquer ICI

 

Ce post vous est transmis grâce au dispositif mis en place par l'équipe bénévole des lanceurs d'alerte de  

SOS-planete. Si vous jugez son contenu intéressant, n'hésitez pas à le partager au sein de votre entourage proche et virtuel (contacts, réseaux sociaux). Un petit clic qui se propagera naturellement sur la Toile. Merci de participer concrètement, ou à votre façon, à cette tâche d'information et d'éveil des consciences, donc à la sauvegarde de notre planète vivante et de l'Humanité.

 

Le module de news "Comment va la belle bleue ?" en grand écran

Lance-toi ! Deviens lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage ! - Alertes

Recevoir chaque jour les infos scientifiques dans sa boite aux lettres

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

      

 

Mine de connaissances - Contacter l'équipe : vivant12)at(free.fr

 

Auteur : Patrick MIGNARD

Source : www.altermonde-sans-frontiere.com

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter kannie
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr

Commentaires des internautes

Laisser un commentaire sur cette actualité

Aucun commentaire n'a encore été déposé sur cette actualité.