La marée noire s'approche de la Floride - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 03/06/2010 à 17h40 par Tanka.


LA MARÉE NOIRE S'APPROCHE DE LA FLORIDE

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
La marée noire s'approche de la Floride

Un mois après l'effondrement de la plateforme Deepwater Horizon, la nappe de pétrole qui souille le golfe du Mexique et les rives de Louisiane commence à s'approcher des côtes de Floride.

Onze kilomètres. C'est la distance qui sépare désormais la marée noire des côtes de Floride. Selon les dernières estimations de l'Agence américaine océanique et atmosphérique (NOAA), le brut « devrait toucher les côtes de l'Etat dans les prochaines 72 heures ».

Après la Louisiane et ses bayous, c'est donc le Sunshine State qui s'apprête à être touché par l'une plus grandes catastrophes écologiques de l'histoire des États-Unis.

Écologiquement et économiquement, la situation s'annonce encore plus grave que dans l'État du Pélican. En effet, le tourisme est la principale activité de Floride. Chaque année, des dizaines de millions de vacanciers se pressent sur ses plages éternellement ensoleillées.

Le tourisme représente 60 milliards de dollars de chiffre d'affaire annuel en Floride. A un mois de la pleine saison estivale, la perspective d'une gigantesque marée noire inquiète le secteur tertiaire.

Désastre écologique et politique

D'un point de vue environnemental, la situation est, elle-aussi, alarmante. Le brut pourrait atteindre les Keys, cet archipel qui forme la pointe sud de la Floride. Les Keys abritent la troisième barrière de corail du monde. Si le pétrole atteint cette zone, il pourrait détruire l'un des plus beaux écosystème marin de l'hémisphère Nord.

Politiquement enfin, la marée noire pourrait avoir de grandes répercussions alors que le ton monte, aux États-Unis, contre l'administration Obama.

Toutes les tentatives pour stopper l'écoulement de brut ont échoué et certains s'interrogent sur l'action de Washington qui s'en remet, sans succès, à BP pour arrêter le désastre écologique. On dit déjà de cette marée noire qu'elle pourrait être le « Katrina » du président démocrate, en référence à la gestion désastreuse par George W. Bush de l'ouragan qui a frappé la Nouvelle-Orléans en 2005.

Dans un état tel que la Floride, swing state par excellence où le pouvoir passe facilement des Démocrates et Républicains, l'arrivée des nappes de pétrole sur les plages n'annonce rien de bon pour l'administration en place.

Pour en savoir plus sur la situation planétaire

.





Auteur : Sylvain Chazot

Source : www.francesoir.fr