La maladie du ‘soja fou' frappe le Brésil - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 31/10/2010 à 23h12 par Jacques.


LA MALADIE DU ‘SOJA FOU' FRAPPE LE BRÉSIL

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre

Titre original : "La maladie du ‘soja fou' frappe le Brésil" par le Dr. Mae-Wan Ho

L'article original en anglais s'intitule Mad Soy Disease Strikes Brazil ; il est accessible sur le site http://www.i-sis.org.uk/madSoyDieaseStrikesBrazil.php

Aucun remède à la maladie du ‘soja fou'

Ils appellent ça "la maladie de soja fou » au Brésil, où elle s'est propagée depuis le nord, provoquant des pertes de rendement allant jusqu'à 40 pour cent, notamment dans les États du Mato Grosso, Tocantins et Goiás.

Comme son homonyme, la maladie de la vache folle, elle est incurable [1], [2], [3].

Il s'agit du dernier fiasco des OGM à faire surface depuis nos rapports sur les crises survenues

- aux Etats-Unis [4] (GM Crops Facing Meltdown in the USA, SiS 46) (La version en français s'intitule "Les cultures de plantes génétiquement modifiées sont techniquement en perte de vitesse aux Etats-Unis" par le Dr. Mae-Wan Ho , traduction, définitions et compléments de Jacques Hallard)

- en Chine [5] (GM-Spin Meltdown in China,SiS 47) (La version en français s'intitule "L'engouement pour les plantes génétiquement modifiées tourne court en Chine avec le coton bt' par le Professeur Peter Saunders, traduction, définitions et compléments de Jacques Hallard)

- et en Argentine [6] (Argentina's Roundup Human Tragedy, SiS 48) (La version en français s'intitule "La tragédie humaine du ‘Roundup' en Argentine" par Claire Robinson , traduction, définitions et compléments de Jacques Hallard).

Cette ‘maladie du soja fou' a frappé le soja sporadiquement dans les régions chaudes du nord du Brésil dans les années passées, mais elle s'étend maintenant à des régions plus tempérées dans le sud du Brésil "avec une augmentation de prévalence globale", selon un chercheur du département américain de l'agriculture.

La maladie retarde indéfiniment la maturation des plantes infectées, les plantes restent vertes jusqu'à ce qu'elles pourrissent dans le champ.

Les feuilles de la partie supérieure sont plus minces, les tiges s'épaississent et se déforment. Les feuilles deviennent également plus sombres par rapport à des plantes saines ; les gousses, une fois formées, sont anormales avec moins de graines à l'intérieur.

Les chercheurs n'ont pas encore trouvé de remède à cette maladie, car ils ne sont toujours pas sûrs de l'agent causal. Le principal suspect dans la propagation de la maladie est un acarien noir qui a été trouvé dans les chaumes où le soja est cultivé avec le système de production en semis direct sans labour.

Selon l'USDA Global Agricultural Information Reso, le réseau d'information sur l'agriculture mondiale des Etats-Unis, le Brésil dispose de 24 millions d'hectares semés avec du soja, dont 78 pour cent sont des semences OGM [3]. En dehors de la ‘maladie du soja fou', le soja du Brésil est également attaqué par la rouille asiatique du soja qui est apparue en 2001-2002.

.../...

Mais pour la ‘maladie de soja fou', aucun remède ne se profile. L'état du Mato Grosso, qui produit à lui seul près de 30 pour cent de la récolte de soja du Brésil, est parmi les États pour lesquels la question de la ‘maladie de soja fou' est une priorité.

Des scientifiques américains ont identifié plus de 40 maladies associées au glyphosate et aux plantes tolérantes au glyphosate.

La maladie du soja OGM n'est plus une surprise. Des scientifiques éminents aux États-Unis, qui ont étudié le glyphosate et les plantes cultivées OGM tolérantes au glyphosate pendant des décennies, ont identifié plus de 40 maladies liées au glyphosate, et la liste s'allonge continuellement [7] (Scientists Reveal Glyphosate Poisons Crops and Soil, SiS 47) (La version en français s'intitule "Des chercheurs scientifiques révèlent que le glyphosate empoisonne les plantes cultivées et les sols" par le Dr. Mae-Wan Ho , traduction, définitions et compléments de Jacques Hallard).

.../...

Des scientifiques ont mis en garde contre « des conséquences désastreuses pour l'agriculture ».

Don Huber, récemment retraité de l'Université de Purdue aux Etats-Unis, a déclaré que l'utilisation généralisée du glyphosate aux Etats-Unis peut [7] « augmenter de façon significative la gravité des maladies des diverses plantes cultivées, porter atteinte à la défense des plantes vis-à-vis des agents pathogènes et des maladies des plantes et immobiliser les éléments nutritifs des sols, rendant ceux-ci indisponibles pour une bonne assimilation par les plantes ».

Pour lire l'article en entier, cliquez sur "source de l'actualité"

 

Pour en savoir plus sur la situation planétaire

 

........

 
.
.

Devenez lanceur d'alertes





Auteur : Rédaction yonne.lautre

Source : yonne.lautre.net