La Lune, bien plus jeune qu'on ne le pensait ? - L'atelier

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 18/08/2011 à 12h07 par Mich.


LA LUNE, BIEN PLUS JEUNE QU'ON NE LE PENSAIT ?

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
La Lune, bien plus jeune qu'on ne le pensait ?

 

Selon l'analyse de roches lunaires rapportée dans la revue Nature, la Lune pourrait être beaucoup plus jeune que ce que les scientifiques avaient estimé jusqu'ici. La cristallisation de sa croûte se serait produite il y a à peu près 4,36 milliards d'années, soit 200 millions d'années plus tard que ce qui avait été évalué.

Les scientifiques ont beau étudié la Lune depuis des centaines d'années, le satellite naturel de la Terre n'en reste pas moins des plus mystérieux. Et c'est justement une découverte plutôt révolutionnaire que viennent de faire une équipe internationale de chercheurs dont les travaux sont publiés jeudi dans la revue Nature. En analysant des roches lunaires, ceux-ci se sont aperçus que la Lune pourrait être plus jeune de 200 millions d'années que ce qu'on avait estimé jusqu'ici.

Ainsi, la cristallisation de sa croûte daterait en fait d'environ 4,36 milliards d'années si l'on en croit les datations d'isotopes de plomb et de néodyme trouvés dans l'échantillon d'anorthosite, plus vieille roche de la croûte lunaire. Comme l'explique les principales théories, la formation de la Lune est issue d'une collision entre un objet de la taille d'une petite planète et la Terre, qui aurait prélevé un peu de matière à notre planète. Des roches en fusion qui se seraient ensuite agglomérées pour former la Lune, explique l'AFP. D'abord océan de magma, la surface se serait ensuite progressivement refroidie pour donner celle observée aujourd'hui.

"L'âge extraordinairement jeune de cet échantillon lunaire signifie soit que la Lune s'est solidifiée significativement plus tard qu'estimé jusque là, ou que nous devons revoir complètement notre compréhension de l'histoire géologique de la Lune", résume Richard Carlson de l'Institution Carnegie pour la science de Washington, co-auteur de l'étude cité par l'AFP. Autrement dit, cette découverte révèle soit que l'âge du satellite tel qu'on le connait, a été grandement surestimé, soit que les anorthosites étudiés ne proviennent pas de l'océan de magma mais d'un autre processus géologique de type non-magmatique.

La croûte terrestre formée juste après l'impact ?

Néanmoins, si la nouvelle datation de l'échantillon lunaire est exacte, cela signifie également que les plus anciennes croûtes terrestre et lunaire se seraient formées approximativement en même temps, peu après l'impact géant. En effet, le nouvel âge de la Lune correspond à celui des plus vieux minéraux terrestres connus à ce jour, des zircons trouvés dans l'Ouest de l'Australie.

 

Un article de maxisciences.com

D'autres articles scientifiques passionnants sur MaxiSciences

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 





Auteur : maxisciences.com

Source : www.maxisciences.com

  • Mots clés déclenchant une recherche interne :  
  • lune - 
  • astronomie