La lente désertification de Vénus - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 26/06/2010 à 20h33 par Frederic.


LA LENTE DÉSERTIFICATION DE VÉNUS

  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
La lente désertification de Vénus

De l'eau, source de vie.

Il y en avait en grande quantité sur Vénus, une des planètes du système solaire. C'est la sonde européenne Venus Express qui nous le révèle.

De nos jours, Vénus, Mars et la Terre ne se ressemblent guère.

On suspecte que Mars ait pu abriter de la vie sous forme basique.

Et si Vénus avait failli devenir habitable un jour, il y a plusieurs milliards d'années ?

De l'eau, il y en a encore sur Vénus. Mais très peu. De quoi faire un océan de 3 cm de profondeur sur toute la surface contre 3 km sur Terre.

Le diamètre de Vénus est 0,95 fois celui de la Terre.

Si proche en forme et en composition, pourquoi la Terre et Vénus diffèrent-elles sur la quantité d'eau présente sur les deux planètes soeurs ?

La sonde européenne Venus Express a permis de réaliser des mesures de fuite d'eau de l'atmosphère de la planète vers l'espace.

Le rayonnement UV brise la molécule d'eau H2O en atomes d'oxygène (O) et d'hydrogène (2xH).

Pourquoi cela n'arrive-t-il pas sur Terre ?

Vénus est plus proche du Soleil que la Terre.

La distance Vénus-Soleil est 0,7 fois celle Terre-Soleil. Soit 40 millions de km plus proche du Soleil. Elle reçoit deux fois plus de rayonnement solaire que la Terre. La température monte à 500°C.

Une fois l'eau brisée en éléments plus légers, l'oxygène et l'hydrogène s'échappent dans l'espace.

Les instruments de Venus Express ont mesuré un taux d'évasion d'hydrogène deux fois supérieur à celui de l'oxygène, ce qui confirme le rapport initial de 1 atome de O pour 2 atomes de H dans H2O.

Cette lente désertification mesurée par la sonde peut être rembobinée pour remonter à une planète humide et qui aurait pu devenir viable un jour...

Dommage, car aujourd'hui Vénus c'est l'enfer.

 

Pour en savoir plus sur la situation planétaire

 

........

 





Auteur : Vincent Minier

Source : blogs.lexpress.fr