La karshérisation du Net est en marche - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 29/12/2010 à 15h19 par Mich.


LA KARSHÉRISATION DU NET EST EN MARCHE

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
La karshérisation du Net est en marche

La Haute autorité va labelliser des logiciels permettant aux internautes de s'assurer que leur accès Internet ne télécharge pas illégalement. Des logiciels suspectés de préparer un filtrage du web.

L'Hadopi envoie environ 2.000 e-mails d'avertissement par jour aux internautes qui téléchargent illégalement (SIPA)

Tandis que Nicolas Sarkozy a déjà évoqué l'idée d'une "Hadopi 3", la Haute autorité pour la diffusion des oeuvres et la protection des droits sur Internet a acquis, lundi 27 décembre, une nouvelle corde à son arc : le décret sur la "labellisation des moyens de sécurisation".

Ce décret vise à "prévenir l'utilisation illicite" d'un accès à Internet. Concrètement, l'Hadopi labellisera des logiciels qui permettront aux internautes de s'assurer que leur accès Internet ne télécharge pas illégalement.

"La Haute Autorité délivre le label au moyen de sécurisation lorsqu'elle estime établi que ce moyen est efficace", souligne le texte publié au Journal officiel. En utilisant l'un de ces "moyens de sécurisation", l'internaute pourra prouver sa bonne foi auprès de la Haute autorité en cas de téléchargement illégal.

Les premiers logiciels de sécurisation devraient intervenir "en mars-juin 2011", selon le chercheur Michiel Riguidel, responsable des spécifications de ces logiciels.

"Des systèmes de contrôle chez l'usager"

Un décret accueilli avec suspicion sur Internet. Le site spécialisé PC Inpact parle ainsi d'un "verrou [qui] sera condamné à une efficacité maximale, quasi absolue". En effet, le logiciel de sécurisation est vu comme un cheval de Troie dont l'application pourrait être étendue pour accueillir un filtrage des sites de téléchargement.

Des craintes attisées par les déclarations du secrétaire général de l'Hadopi, Eric Walter, au Figaro : "Nous souhaitons des systèmes de contrôle chez l'usager, sans que ces informations personnelles ne soient accessibles aux gestionnaires de réseau".

"Le moyen de sécurisation voulu par la loi Hadopi ne se bornera pas à surveiller le peer-to-peer", avance ZDNet.

L'instauration d'un tel filtrage passerait par le Deep packet inspection, dispositif qui permet de contrôler l'ensemble des données transitant via une connexion Internet et de bloquer celles qui ne correspondraient pas aux critères établis.

"La lutte contre le piratage serait le parfait moyen d'imposer aux consommateurs l'installation de logiciels de sécurisation beaucoup plus intrusifs que ceux se contentant de prévenir le téléchargement illégal", plaide Numerama.

"Plus l'abonné sera sécurisé, plus il sera surveillé", conclut enfin PC Inpact.

Par ailleurs, Le Figaro parle d'un groupe de travail, mis en place par l'Hadopi et financé à hauteur de 1 à 2 millions d'euros, sera chargé notamment "des logiciels de contrôle et de filtrage".

N.O.M. : le Nouvel Ordre Mondial

Notre Association défend les droits de l'Homme et de toutes les espèces vivantes. Elle est APOLITIQUE!

Deviens lanceur d'alerte

Le site insolent qui dérange même les anges!





Auteur : Nouvelobs.com