La hausse des températures à l'horizon 2100 se confirme - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 13/02/2012 à 22h33 par Fred.


LA HAUSSE DES TEMPÉRATURES À L'HORIZON 2100 SE CONFIRME

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
La hausse des températures à l'horizon 2100 se confirme

 
Plusieurs organismes scientifiques français, dont le CNRS et Météo-France, ont travaillé conjointement à d'importants travaux de simulations passées et futures du climat à l'échelle globale.

Récemment communiqués, ces nouveaux éléments confirment les conclusions du dernier rapport du GIEC (1) de 2007, relatives aux futurs changements de températures et de précipitations.

Ils ont ainsi mis en évidence une tendance à l'augmentation des températures à l'horizon 2100, variable selon le scénario climatique retenu.

La hausse oscille ainsi de 3,5 à 5°C dans le cas du scénario le plus sévère à 2°C pour le scénario le plus optimiste, intégrant des politiques climatiques de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES).

Se confirme également une intensification du cycle hydrologique, mettant en jeu le rythme des précipitations et le phénomène d'évaporation à l'échelle mondiale.

Ces nouvelles données augurent également de la fonte rapide de la banquise Arctique, avec une disparition en été vers 2040 ou 2060 dans le cas du scénario le plus pessimiste.

Au cours de ces travaux, les chercheurs ont démontré que la « réponse aux seuls facteurs naturels ne permet pas d'expliquer le réchauffement moyen constaté à partir de la seconde moitié du 20ème siècle ».

Des simulations couplant le climat au cycle du carbone ont souligné la nécessité de réduire rapidement les émissions anthropiques et d'atteindre des émissions dites « négatives » (2) d'ici la fin du 21ème siècle.

Ces nouvelles recherches viennent enrichir les précédents travaux scientifiques effectués en vue du 5ème rapport du GIEC, dont le premier volet doit paraître à la mi-septembre 2013.

 

1- Groupe Intergouvernemental d'experts sur l'Evolution du Climat.

2- Les émissions « négatives » désignent une action anthropique permettant de prélever directement du CO2 de l'atmosphère.

 

Un article de Cécile Cassier, publié par univers-nature.com

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 





Auteur : Cécile Cassier

Source : www.univers-nature.com