La guerre d'Irak a enfanté des monstres à Falloujah - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 10/06/2011 à 20h26 par Mich.


LA GUERRE D'IRAK A ENFANTÉ DES MONSTRES À FALLOUJAH

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
La guerre d'Irak a enfanté des monstres à Falloujah

 

Des enfants mal formés ou lourdement handicapés à la naissance, le Dr Samira al-Ani, pédiatre de l'hôpital irakien de Falloujah, en voit deux ou trois tous les jours. Mohamed, 1 an et demi, né avec un seul oeil et une bouche tellement déformée qu'il ne peut s'alimenter qu'avec une paille, fait partie de ses patients.

Sa photo ouvre un terrible reportage publié dans Paris Match, cette semaine. Six ans après la fin de la guerre d'Irak, la ville de Falloujah paie au prix fort l'intensité de deux batailles qui ont opposé alors l'armée américaine aux insurgés sunnites en février et novembre 2004.

L'an dernier déjà, deux études sortaient dans The International Journal of Environmental Research and Public Health, relevant à Falloujah des taux de leucémie 3 fois plus élevés que dans les pays voisins, et des taux de mortalité à la naissance de 80 sur mille. «Je ne peux pas dire que c'est l'uranium appauvri utilisé par les Américains, mais quelque chose s'est passé en 2004.

Notre étude montre que le nombre de malformations explose après cet épisode. La seule situation comparable, c'est Hiroshima», commente la professeure Malak Hamdan, co-auteure de l'enquête avec le Britannique Chris Busby, du Département de biologie moléculaire de l'Université d'Ulster.

Celui-ci a créé une fondation dédiée à sa recherche sur les cancers et infirmités congénitales et doit publier dans la revue médicale internationale The Lancet sa dernière étude.

Dans Paris Match, il évoque les analyses de terre, de cheveux, d'air et d'eau qui l'ont conduit à identifier la présence «d'uranium enrichi qui n'est pas naturel» parmi les 45 composants recherchés pouvant conduire à des modifications génétiques. «Je ne sais pas ce qui exactement a été utilisé dans cette zone, mais c'est sans doute une nouvelle arme radioactive», commente-il.

Pour l'heure, la communauté scientifique reste prudente. Une étude plus poussée menée sur dix-huit mois et six gouvernorats irakiens, sous l'égide de l'Organisation mondiale de la santé et du gouvernement irakien, doit sortir en janvier prochain.

Une précédente enquête de l'OMS relevait en 2006 que 20% des enfants âgés de moins de 5 ans présentaient des infirmités, pour certaines congénitales. Celle qui est en cours devrait permettre de confirmer – ou non – un taux anormalement élevé d'enfants malformés et isoler les facteurs de risque pouvant l'expliquer.

Que s'est-il passé à Falloujah en 2004 ? La réponse à cette question n'est pas encore éclaircie. Washington fait silence. Les parents de Falloujah, eux, veulent savoir «pourquoi ils font des enfants monstrueux».

 

Un article de Olivier Bot, publié par tdg.ch

 

Notre Association défend les droits de l'Homme et de toutes les espèces vivantes. Elle est APOLITIQUE !

 

Vous aimez notre travail ? Alors merci de nous soutenir

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 





Auteur : Olivier Bot

Source : www.tdg.ch