La France candidate pour accueillir la conférence de l'ONU sur le climat de 2015 - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 13/12/2012 à 20h56 par Tanka.


LA FRANCE CANDIDATE POUR ACCUEILLIR LA CONFÉRENCE DE L'ONU SUR LE CLIMAT DE 2015

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
La France candidate pour accueillir la conférence de l'ONU sur le climat de 2015

 

Les pourparlers concernant les négociations climatiques lors du sommet de Doha se sont achevés.

L'accord de Doha réaffirme l'ambition d'adopter un protocole, un autre instrument juridique ou un accord ayant force juridique à la conférence de l'ONU prévue en 2015 pour une entrée en vigueur en 2020, et rappelle l'objectif de parvenir à limiter la hausse de la température à +2°C. Contrairement au protocole de Kyoto, cet accord ne concernera pas que les nations industrialisées mais tous les pays, y compris les grands émergents et les Etats-Unis.

La France a annoncé sa disponibilité pour accueillir la conférence de l'ONU sur le climat en 2015.

Le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius a rappelé à Doha l'urgence climatique alors que « tout retard à agir rend plus difficile la stabilisation » : tous les ans, un nouveau record mondial d'émissions de gaz à effet de serre est battu.

Des progrès ont été accomplis : protocole de Kyoto (cadre et des objectifs de réduction des émissions), plan d'action de Bali (mise en place d'instruments de lutte contre les causes et les effets du changement climatique), installation progressive du Fonds Vert pour le climat, du réseau des technologies du climat, du comité d'adaptation.

La France est mobilisée :

- sur le plan national, elle s'est engagée en faveur de la transition écologique et énergétique.
- avec l'UE, dans la préparation de la deuxième période d'engagement du Protocole de Kyoto.
- en tenant ses engagements de solidarité avec les pays vulnérables.

La France a consacré, dans le cadre du seul « Fast Start », plus de 1,2 milliard d'euros à la lutte contre le changement climatique. Il ne s'agit là que d'une petite partie des financements-climat. Les financements bilatéraux de l'Agence Française de Développement, par exemple, ont comme priorité les énergies renouvelables et l'efficacité énergétique. Cinquante pour cent des actions de l'Agence doivent contribuer à la lutte contre le changement climatique, soit 2 milliards d'euros par an. La France a aussi décidé d'affecter une partie de la taxe sur les transactions financières à la lutte contre le changement climatique.

 

Un article publié par ambafrance-de.org, relayé par SOS-planete

 

Ce post vous est transmis grâce au dispositif mis en place par l'équipe bénévole des lanceurs d'alerte de SOS-planete. Si vous jugez son contenu intéressant, n'hésitez pas à le partager au sein de votre entourage proche et virtuel (contacts, réseaux sociaux). Un petit clic qui se propagera naturellement sur la Toile. Merci de participer concrètement, ou à votre façon, à cette tâche d'information et d'éveil des consciences, donc à la sauvegarde de notre planète vivante et de l'Humanité.

 

Le module de news "Comment va la belle bleue ?" en grand écran

Lance-toi ! Deviens lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage ! - Alertes

Recevoir chaque jour les infos scientifiques dans sa boite aux lettres

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 

Mine de connaissances - Contacter l'équipe : vivant12)at(free.fr

 





Auteur : ambafrance-de.org

Source : www.ambafrance-de.org