La France a une énorme part de complicité dans les incendies qui ravagent l'Amazonie - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 05/09/2019 à 13h35 par colibrix.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
La France a une énorme part de complicité dans les incendies qui ravagent l'Amazonie

 

 

............

 

En pied de postpartagez !

 

Demain l'Homme -ex SOS-planete- est un flux quotidien d'informations sourcées, d'actions et de réflexions, publiées depuis 1999 par les lanceurs d'alerte bénévoles d'une Association indépendante, dont l'idéal est la défense de l'Humain et de la biodiversité du Vivant

 

 

Titre initial : Amazonie : la dépendance française au soja n'est pas une fatalité

 

Les incendies qui ravagent l'Amazonie sont en grande partie causés par la déforestation destinée à cultiver du soja. Cette légumineuse hypernutritive est massivement importée en France et en Europe pour nourrir volailles, cochons et ruminants. Peut-on se défaire de cette addiction au soja brésilien ?

La France a « une part de complicité » dans les incendies qui ravagent l'Amazonie. Ce n'est pas un militant écolo qui le dit, mais bien Emmanuel Macron, lors d'un entretien accordé à France 2 lundi 26 août. Et le président de préciser : « Sur le soja, on a une part de responsabilité. »

 

Vidéo caméra cachée 6:21

 

 

Mais en quoi cette légumineuse asiatique est-elle responsable de la catastrophe environnementale en cours ? Surtout, pourquoi diable nous, Français, qui ne consommons du soja que sous forme de lécithine cachée dans les barres chocolatées, sommes-nous soudain accusés de « complicité » avec les incendiaires ? « La plupart des foyers de feux en Amazonie ont été allumés par des humains, qui défrichent ainsi des parcelles pour les cultiver, explique Suzanne Dalle, chargée de campagne agriculture à Greenpeace. Ils coupent les arbres, brûlent les reliquats puis font paître des troupeaux, avant, finalement, d'y planter du soja. » Et si l'Hexagone achète peu de bétail en provenance du Brésil, il est en revanche très demandeur de soja, afin de nourrir les animaux d'élevage, particulièrement les poules pondeuses et les poulets. Résultat : « La France importe chaque année entre 3,5 et 4,2 millions de tonnes de soja, estimait en juin dernier un rapport de Greenpeace sur le sujet. En 2017, 61 % de ce soja provenait du Brésil, qui est donc de très loin notre premier fournisseur, avec plus de 2 millions de tonnes par an. » Si nous voulions produire en France ces 3,5 millions de tonnes de fèves, « cela équivaudrait à cultiver du soja sur la quasi-totalité des terres agricoles du Morbihan, des Côtes-d'Armor et du Finistère », indiquait également l'ONG.

 

(...)

 


Pour lire la suite, cliquer ICI

 

Une actualité de Lorène Lavocat, publiée par reporterre.net et relayée par Demain l'Homme, ex SOS-planete

 

 

La légende du colibri et du toucan, présentée avec humour par le jeune écolo belge Félicien Bogaerts - L'atelier

Climat : des organisations de jeunes écologistes appellent à une mobilisation les 20 et 21 septembre 2019 - L'atelier

 

 

Gunter Pauli change déjà le monde avec ses algues vertes, pour une économie bleue mondiale Zéro CO2 - L'atelier

 


abonnés

 

 

 

Pages officielles sur les Réseaux Sociaux
 

.........


Playlistes du youtubeur Cèdre, lanceur d'alerte de Demain l'Homme, ex SOS-planete
...

 

Fenêtre scrollable

 

 

 

 

....

 

 

 

 

...Un agrégateur (lecteur)
de flux RSS (notifications),
pour être prévenu aussitôt
de nos actualités sur PC ou
mobiles - L'atelier

 

Tout va si vite ! Vous n'allez
pas en croire vos yeux ;o)

Carpe Diem

 

 

.....

 

Partager

 

Auteur : Lorène Lavocat - reporterre.net

  • Lire les commentaires
  • Modifier cette actualité
  • Contacter colibrix
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr