Liberté: Le bruit court que Jésus était gay. Bouddha bi. Hitler juif. Marx bourgeois... Et alors ???

La fourrure revient en force chez Etam ! - Demain l'Homme

Accueil

Cette actualité a été publiée le 29/01/2011 à 19h22 par Jacques.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager par mail

Alors que certains couturiers annoncent arrêter l'utilisation de la fourrure animale, celle-ci se généralise sous forme d'accessoires (cols, poignets, sacs, etc.) dans des gammes bon marché.

Ainsi, Etam propose cette année quelques vestes, gilets en fourrure véritable. Courant janvier, la Fondation Brigitte Bardot prenait contact avec le siège de l'entreprise afin de dénoncer cette démarche rétrograde, synonyme de grandes souffrances animales.

Même si les échanges nous laissent espérer une issue favorable et donc, dès la saison prochaine, l'arrêt de l'utilisation de la fourrure véritable chez Etam, Brigitte Bardot a souhaité intervenir, le 21 janvier, auprès de Laurent Milchior président de l'enseigne.

Extrait :

« Vous le savez, l'utilisation de fourrure entraîne la mort inutile et massive d'animaux dans des conditions ignobles.

Electrocuté, une tige métallique enfoncée dans l'anus et une électrode dans la gueule, chaque animal grillera de l'intérieur pendant plusieurs minutes...

Tout cela pour des capuches !

Les fourrures étiquetées « racoon », comme les vestes de chez Etam, proviennent souvent de chiens viverrins tués dans des conditions insoutenables de cruauté en Chine, dépiautés vivants comme vous pourrez le constater dans le CD joint.

Quant aux élevages, ce n'est pas mieux car dans ces camps de la mort, les pauvres bêtes vivent dans des cages grillagées exigües, séparées les unes des autres sans pouvoir assouvir leurs besoins naturels avant d'être gazées, électrocutées... [...]

Nous ne sommes plus à l'âge de pierre, l'homme n'a plus besoin de massacrer des bêtes pour se vêtir de leur peau.

Ce commerce de la mort, de l'inutile, me révolte et je ne peux pas croire que des jeunes s'y adonnent aujourd'hui. »

Signez la pétition !

Outre cette démarche qui lui est propre, la Fondation Brigitte Bardot tient à saluer la mobilisation de jeunes militants qui ont pris l'initiative d'une pétition demandant à Etam l'arrêt définitif de la commercialisation de fourrures dans sa gamme :

PETITION A SIGNER !!!

Vous aussi vous voulez manifester votre mécontentement, écrivez au Président d'ETAM :

Monsieur Laurent Milchior
Président Etam SA
57/59 rue Henri Barbusse
92614 Clichy cedex

Note de Jacques : Nous apprenons que suite à cette action, la marque ETAM arrêterait ses ventes de fourrure. Voici l'information donnée par la fondation Brigitte Bardot :

Suite à nos interventions auprès de l'enseigne de prêt à porter, celle-ci vient de nous confirmer par mail sa décision de stopper toute vente de fourrure.

Une décision qui devrait être officialisée courant février. Nous attendons donc un document officiel que nous ne manquerons pas de diffuser.

Lire l'article : ICI


Lance-toi! Deviens vite lanceur d'alerte

Le site étrange qui dérange même les anges!

Auteur : Rédaction fondationbrigittebardot.fr

Source : www.fondationbrigittebardot.fr

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter Jacques
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr

Commentaires des internautes

Lire tous les commentaires (1) - Laisser un commentaire sur cette actualité

Commentaire laissé par Besançon Odette le 30/01/2011 à 03h22

Etam peut maintenant ne plus vendre de fourrure,vu tout ce qui a été vendu cet hiver,leur chiffre d'affaire est suffisant, trop tard le mal est fait, l'enseigne qui a signé la charte contre la fourrure est CAROLL, mais leurs doudounes sont doublées en duvet, dommage!
Tout est fait sur cette terre pour satisfaire les lâches qui s'en prennent à des êtres vivants sans défenses avec la bénédiction des gouvernants, nous souffrons moralement mais les animaux souffrent physiquement, ras le bol de faire partie de cette race humaine déshumanisée. Aujourd'hui je me suis pris la tête avec un boucher et un client d'un géant casino, je me suis permise de m'arrêter devant ce rayon non pas pour acheter mais pour leur demander de se taire, car le client expliquait tout fort et en riant comment il tuait le cochon, c'était ignoble et barbare, il riait en disant qu'il suspendait le cochon par les pattes et que celui-ci criait pendant qu'il l'égorgeait, nous avons eu une conversation très musclée, cela me rend malade de savoir que de tels individus puissent rire de la souffrance qu'ils infligent à des cochons, adorables animaux aux yeux bleus qui ne demandent qu'à vivre paisiblement.