La fonte des glaciers reste indubitable - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 28/01/2010 à 20h35 par Tanka.


LA FONTE DES GLACIERS RESTE INDUBITABLE

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
La fonte des glaciers reste indubitable

Information recueillie par Tanka

En dépit de l'erreur du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) donnant pour quasi disparus les glaciers de l'Himalaya vers 2035, le problème du recul des glaciers d'altitude est bien réel. Or ces derniers sont essentiels à l'approvisionnement en eau des vallées.

Dans l'Himalaya, explique Christian Vincent, du Laboratoire de glaciologie et de géophysique de l'environnement, "on sait que (la plupart des glaciers) sont en retrait continu depuis le milieu du XIXe siècle, mais nous avons très peu de longues séries de mesures suffisamment précises pour avoir une vision nette et globale de leur avenir à l'échelle de quelques décennies".

Ailleurs, dans les Andes notamment, la situation est mieux connue. Et plus alarmante. "Dans la Cordillère blanche, par exemple, entre 1970 et 1997, les surfaces glaciaires ont perdu 16 %. Puis encore 11 % entre 1997 et 2003, poursuit le glaciologue Robert Gallaire, de l'Institut de recherche pour le développement. C'est un phénomène qui accélère.

Sur les 720 glaciers recensés en 1970, 142 avaient disparu en 2003." "En 1999, nous avions fait un forage de 16 mètres dans le glacier de Chatalcaya, en Bolivie, explique-t-il. Nous avions prévu qu'il disparaîtrait dans les dix à quinze ans, et nous l'avons en effet vu disparaître." Selon le glaciologue, il n'est pas alarmiste d'affirmer que "tous les glaciers andins en dessous de 5 500 mètres d'altitude auront disparu d'ici à une quinzaine d'années tout au plus".

Par Stéphane Foucart - Source : lemonde.fr


Pour en savoir plus sur la situation planétaire